Vœux...

Publié le 1 Janvier 2011

pris sur le net - à actualiser pour 2011 !!


bougie
Le monde occidental “chrétien”- la FRANCE en particulier - formule et échange en cette période du Jour de l’An, un certain nombre de Vœux...


C’est la coutume ou la tradition, et pour beaucoup l’occasion rêvée et... à saisir ! de se rappeler au bon souvenir de personnes "utiles et nécessaires" dans la vie professionnelle ou politique !


C’est un peu la même chose dans la vie familiale et domestique... Voilà la bonne occasion de resserrer des liens - souvent malmenés par les contingences de la vie !



La France a utilisé le Calendrier Julien jusqu’à l’Édit royal - du jeune roi Charles IX [1] - qui va réformer ce calendrier et fera ainsi démarrer officiellement l’année civile au 1er janvier.


La France reste pionnière dans cette démarche de souhaits car, hier [2], le Président Jacques CHIRAC a présenté les Vœux de la France aux Européens. Une Première !


La Cérémonie des Vœux dans notre pays, prend place à cette date.




Je me suis interrogée sur le bien-fondé de cette tradition, agréable en elle-même.

Je raffole, c’est vrai, de recevoir de jolies cartes de voeux « des quatre coins du monde ». Elles s’exhibent « fièrement » et décorent la cheminée en ce début d’année, apportant l’affection et l’amitié de parents et d’amis plus ou moins proches !


Pourtant... quelle "corvée" de répondre à tout ce courrier !
Chercher les cartes, écrire et formuler à notre tour des vœux qui soient sincères, vérifier les adresses, coller les timbres avec le bon affranchissement, les déposer, enfin, dans la boîte aux lettres avec le sentiment indéfinissable d’avoir accompli un bon travail et... la peur confuse d’avoir oublié quelqu’un !!



Toute à ma réflexion, mes yeux sont tombés sur le verset biblique du jour, de l’éphéméride de mon bureau 2 Rois 18, 3-6-7 :

 

 

Il fit ce qui est droit aux Yeux de l’Éternel...
Il mit sa confiance en l’Éternel, le Dieu d’Israël.

Il s’attacha à l’Éternel ;
il ne se détourna point de Lui,
il garda Ses Commandements...

Et l’Éternel fut avec lui :
partout où il allait,

il prospéra !




Il est précisé, avec une emphase toute moyen-orientale, au verset 3 de ce même chapitre :



...Et après lui, il n’y en eut point de semblable à lui

parmi tous les rois de Juda,

non plus que par ceux qui avaient été avant lui.



C’est ce que la Parole de Dieu déclare au sujet de ce jeune roi, Ézéchias, descendant du grand roi David ! Pourtant, à son accession au trône de Juda, il n’a que 25 ans...


N’est-ce pas le bonheur et la prospérité que nous désirons pour ceux que nous aimons ? Ces vœux que nous formulons, s’accompliront-ils - simplement et uniquement, parce que nous les avons formulés ?



Ce passage de la Bible a donné réponse à l’interrogation - que je me posais année après année : ces vœux, sont-ils simplement des vœux “pieux”, des paroles creuses, lancées en l’air ou bien existe-t-il un « moyen » de les rendre efficients ?



Et l’Éternel fut avec lui :
partout où il allait,
il prospéra !


Et comment cela peut-il se faire ?

Oh, c’est très simple... et c’est la seule Condition, la Sienne :



Il fit ce qui est droit aux Yeux de l’Éternel...
Il mit sa confiance en l’Éternel, le Dieu d’Israël.

Il s’attacha à l’Éternel ;
il ne se détourna point de Lui,
il garda Ses commandements...

Et l’Éternel fut avec lui !!




Nous avons l’assurance que ces « Vœux de Bonne Année » se réaliseront pour tous ceux qui font ce choix - tout comme pour nous-mêmes, bien sûr !

 

...Partout où il allait,

il prospéra !

 


Nos lettres de « Bonne Année » selon les convenances mondaines, de politesse ou pour suivre la tradition ou les coutumes, n’ont aucun impact spirituel, donc aucune matérialisation dans le concret visible des vies...


Nos cartes de vœux seront utiles et bienfaisantes si - et seulement si - elles sont écrites en encouragement pour marcher avec droiture dans la confiance en Dieu, l’attachement au Seigneur et l’observance de Ses Commandements...

Nos cartes doivent être des : « Porteuses de Vie » !


Alors, les Vœux de Prospérité deviendront la Réalité quotidienne dans la vie des personnes que nous avons bénies !



Lecteur ami,
soyez béni de Sa Bénédiction
et que l’Éternel soit avec vous
tout au long de cette Année de Grâce 2006,
afin que partout où vous alliez,
le témoignage soit rendu de la Prospérité
qu’Il vous accorde !

 

Deborah-Esther LIEBER



[1] Ce jeune roi, fils de Catherine de Médicis, n’a que quinze ans à ce moment-là !
[2] Lundi 9 Janvier 2006

Rédigé par Le Ministère de l'Allliance

Publié dans #Savoir se laisser avertir !

Repost 0
Commenter cet article