Noël... fête chrétienne ?? (suite 1)

Publié le 5 Décembre 2009

Tiré de " Lettres à L'Épouse "

avec autorisation

 

La bataille de Noël

(suite)

Noël est aussi la période incontournable pour aller faire un tour chez Hermès. Comprenez un de ses temples de la grande distribution qui cumule tous ses attributs. Dans la mythologie grecque, Hermès est le dieu du commerce, le gardien des routes et des carrefours, des voleurs et menteurs et le conducteur des âmes aux Enfers entre autres choses. Il ne faut donc pas s’étonner si les nouveaux temples d’Hermès se retrouvent régulièrement devant les tribunaux, ou face aux éleveurs ou agriculteurs en colères et bientôt les routiers…


Aujourd'hui, les plus grosses fortunes françaises ne sont ni dans la banque ni dans l'industrie, elles sont dans la grande distribution. Des fortunes bâties en une seule génération. Cette performance n'est pas le fruit du hasard : avec intelligence et cynisme, les dirigeants de la grande distribution ont su prospérer en s'appuyant sur ” le système français “. Leur message n'a pas varié : ils se sont toujours posés en chevalier blanc de la bonne cause, celle des consommateurs. La vérité est tout autre. La prolifération des hypermarchés n'a pas ” cassé les prix “, en revanche, la grande distribution ne cesse de détruire des emplois; elle a défiguré notre environnement et les périphéries urbaines, vidé les centres-villes, dénaturé le tissu social des communes rurales, détourné les lois à son profit. Enfin, en contraignant les producteurs à baisser de plus en plus leurs prix, elle en a ruiné un grand nombre, et elle est le principal moteur des délocalisations.

carrefour.jpg

 

Pour toutes les raisons énumérées ci-dessus j’y mets rarement les pieds, mais dernièrement j’y suis allé et les rayons pour les fêtes étaient déjà prêts. L’allée principale face à l’entrée était occupée par les jeux vidéo, des consoles et des films et bien en vue en première position Harry Potter, le collector complet. Si vous n’aimez pas vous pourrez vous rattraper avec des jeux vidéo comme Assassin’s ou d’autres horreurs du même genre, la seule vue des jaquettes de présentation  me donnait envie de vomir. En règle générale je ne reste jamais longtemps dans les temples d’Hermès, car rapidement je me sens mal à l’aise,  puis carrément dégoûté voire malade, c’est dire l’esprit qu’y règne habituellement, mais à noël c’est encore pire…


Mais peut être n’êtes vous pas fan de magie ou de crimes, qu’à cela ne tienne, il reste les idoles de la musique. L'histoire du rock a son folklore, et la plus célèbre mystique associée au genre dit ainsi : “ le Rock'n roll est la musique du Diable ”. Bouleverser les repères de la jeunesse, mener à l'exaltation des plaisirs coupables ou à l'incroyance, mais souvent c’est vers l’adversaire que vous êtes dirigé.  Des preuves ? Le rock en regorge, Satan par ci, Belzebuth par là, un soupçon de Mephisto. L'Adversaire, le Tentateur, Lucifer, l'Ange de l'Abîme sans Fond, le Père du Mensonge, le Seigneur des Ténèbres, le Roi des Démons, bref le diable est évoqué à foison dans l'histoire du rock. Il va sans dire qu’à cette période de noël les promotions sont légions sur ces produits, comme les démons du même nom.


Mais bon, peut être après tout n’êtes vous pas cadeaux et juste nostalgique de la féerie de noël. Vous allez donc juste acheter un sapin et quelques décorations de noël et une crèche, cela va de soit. Désormais avec votre Asherah domestique richement décorée et la crèche délicatement posée à son pied, vous aurez reproduit sans le savoir l’antique culte sémitique de la mère représenté sous la forme des asherim (des arbres) et près d’elle son fils Baal.


La représentation d'Asherah est un arbre, le palmier dattier, utilisé dans leur culte par les cananéens et les phéniciens. Le nom phénicien vient du grec dattier. Ils habitaient les cités états de Sidon et de Tyr. Leurs dattiers sont appelés asherim. La phénicienne Jézabel épousa Achab, roi samaritain d'Israël, et emmena avec elle l'adoration de ces troncs d'arbre.


Cette pratique passa à Israël et sera combattue par Elie et dénoncée par Jérémie.

Jérémie 10,  1

Écoutez la Parole que l’Éternel vous adresse, Maison d’Israël !

Ainsi parle l’Éternel : N’imitez pas la voie des nations,

Et ne craignez pas les signes du ciel,

Parce que les nations les craignent.

Car les coutumes des peuples ne sont que vanité.

On coupe le bois dans la forêt ;

La main de l’ouvrier le travaille avec la hache ;

On l’embellit avec de l’argent et de l’or,

On le fixe avec des clous et des marteaux,

Pour qu’il ne branle pas.


L'arbre, et les ornements sur le Asherah arbre, ont un sens. Ces « figures » étaient claires pour les initiés, mais pour les non-initiés, ils ne signifiaient rien. C'est pourquoi ces cultes païens sont appelés occultes : le sens est caché, bien que tout soit fait de manière évidente pour ceux qui sont “ initiés ” aux secret. Cette religion, qui opérait autrefois en plein jour est maintenant dissimulée derrière des symboles.

Bien que le concept original de Asherim soit resté caché à l'opinion publique, je pense que l'acceptation de l'arbre de noël est tirée directement de l'adoration païenne, transformée pour la consommation publique. Les autels sont l'endroit où les animaux et les humains sont sacrifiés rituellement. L'arbre de noël est aussi un phénomène de type autel où les cadeaux et les offrandes sont placés. La bûche de noël n’étant que le pendant culinaire du végétal.


Jérémie 7, 18

 Les fils ramassent le bois,

les pères allument le feu,

et les femmes pétrissent la pâte,

pour faire des gâteaux à la reine des cieux

et des libations à d'autres dieux,

afin de M'offenser.

à suivre... 

Rédigé par Le Ministère de l'Allliance

Publié dans #Savoir se laisser avertir !

Repost 0
Commenter cet article