Ne transformez pas le lit conjugal...

Publié le 26 Septembre 2010

  http://i21.servimg.com/u/f21/11/41/36/18/grace10.jpg

Ne transformez pas le lit conjugal en scène pornographique

tiré du site " Par Sa Grâce "

Un point commun à beaucoup de sexoliques est le désir de reproduire dans le lit conjugal ce qu’ils voient dans les films pornographiques.  En fait, la dépendance sexuelle fait habituellement en sorte que toute la dynamique de l’intimité et de la sexualité est contaminée par un état d’esprit empreint d’égoïsme et de perversité.  Il importe donc de renouveler notre intelligence, de rétablir une sexualité saine et pure selon des principes bibliques.


Je vais exposer quelques problèmes qu’apportent la pornographie sur la vie sexuelle du couple ainsi que des pistes de solution :


Problème #1 : Les fantasmes pendant la relation sexuelle

Si vous faites l’amour à votre épouse tout en pensant à d’autres femmes, vous ne faites pas réellement l’amour à votre épouse.  Vous vous masturbez en elle.  Vous vous servez de son vagin comme vous vous servez de votre main afin de vous exciter.  Vous transformez ainsi l’être aimé en un objet de plaisir, ne lui accordant pas l’attention et l’intimité qu’elle mérite.  Votre épouse est en présence de votre corps seulement, qui remue mécaniquement alors que votre esprit est très loin et que votre regard est perdu dans un dédales d’images pornographiques ou de souvenirs sexuels.


Solution : Refusez catégoriquement de fantasmer pendant la relation sexuelle.  Pour vous aider, obligez-vous à regarder votre partenaire dans les yeux.  Dès que vous sentez votre esprit dériver et votre regard perdre son focus, rectifiez.  Regardez l’être aimée avec intensité, en essayant de lui dire par votre regard :  « Je t’aime plus que tout au monde ».  Si des fantasmes vous assaillent malgré vos efforts, demandez l’aide de Dieu afin de tenir bon.

 


Problème #2 : La reproduction d’actes sexuels inspirés de la pornographie

A force de visionner de la pornographie, le dépendant sexuel en vient habituellement à trouver les relations sexuelles conjugales ennuyantes.  Il essaie alors d’importer des idées pornographiques dans son lit conjugal.  Il exerce de la pression sur sa conjointe afin qu’elle se livre à certains actes qu’il trouve excitant et se met à faire graviter les relations sexuelle conjugale autour de ses appétits corrompus.  Tout espoir d’intimité est dès lors brisé par son désir égoïste de reproduire des scènes porno avec sa conjointe, transformant celle qu’il devrait chérir en une porno star contre son gré.  Certains dépendants souhaitent même prendre des photos ou filmer leurs ébats et vont jusqu’à les publier sur Internet, souvent à l’insu de leur partenaire.

Si la conjointe sait que l’homme consomme de la pornographie, elle sera parfois tentée de se livrer au jeu, non parce qu’elle y prend particulièrement plaisir, mais parce qu’elle essaie de rivaliser avec les stars de la porno qui excitent tellement son conjoint.  Elle essaie d’être osée à l’excès, souvent à l’encontre de ses aspirations profondes et principes moraux, par crainte de perdre l’attention que devrait lui vouer son conjoint.  Cette dynamique est évidemment très malsaine et dégradante.


Solution : Pour une longue période de temps, limitez les relations sexuelles aux caresses romantiques et à la position qui favorise l’intimité (étendus l’un sur l’autre, face à face).  Mettez de côté l’amour oral, les relations anales, la masturbation mutuelle, etc.  Rangez tous les jouets sexuels.  Cultivez l’intimité et l’amour.  Distancez vos relations sexuelles de cette culture perverse qui vous a été inculquée.  Tenez-vous-en à l’essentiel: elle, vous et l’amour.  Nul besoin d’ajouter autre chose.  Au fil du temps, vous pourrez éventuellement réintégrer certaines pratiques qui plaisent aux deux partenaires.  Vous aurez alors plus de discernement afin de différencier ce qui fait partie d’une sexualité normale voulue par Dieu et ce qui fait partie d’une sexualité impure et malsaine.

 


Problème #3 : L’égoïsme sexuel

Dans la culture pornographique, l’homme est le centre d’attention et les femmes sont des esclaves dont la seule raison d’être est d’assouvir les instincts du mâle.  Cette vision corrompue de la sexualité se répercute naturellement sur la vie sexuelle du couple et le sexolique a tendance à ne penser qu’à sa propre satisfaction.


Solution : L’homme doit apprendre à remplacer son égoïsme par un amour sacrificiel.  Certains psychologues disent que les deux partenaires doivent obtenir leur plaisir pour que la relation sexuelle soit épanouissante.  Je vous propose d’aller encore plus loin: ne vous préoccupez pas du tout de votre plaisir.  Cherchez ce qui plaît à votre partenaire et soyez son prince charmant.  Vous découvrirez qu’il n’y a pas de plus grand plaisir que de faire plaisir à sa femme.  Votre éjaculation ne devrait plus être votre centre d’intérêt.  Ne pensez qu’à l’autre.  Pensez à lui prodiguer la tendresse et l’amour qu’elle mérite.  Faites de ce moment un don de vous -même, une opportunité pour nourrir le cœur de votre bien-aimée, lui faire sentir qu’elle est spéciale.  Jetez à la poubelle toutes ces images vulgaires de la sexualité que vous avez apprises et apprenez le romantisme et la douceur.

 


Problème #4 : Une image malsaine de la femme

La femme est une enfant créée par Dieu, revêtant une grande dignité, caractérisée par une délicatesse admirable.  Mais la pornographie détruit cette identité pour transformer la femme en une « pute » ou une « salope ».  Quand on considère que EMINEM a gagné de grands prix et a été reconnu mondialement par le grand public en tant que chanteur de hip-hop, alors qu’il traite régulièrement les femmes de « chiennes » dans ses chansons, on réalise que le respect pour la femme est grandement menacé et que la culture pornographique ne fait que renforcer ce grave problème.

Même s’il ne traite pas sa conjointe de « pute » (quoique certains le font), le sexolique peut néanmoins agir avec un manque de respect et de sensibilité à cause de cette mauvaise influence.  Il doit donc réapprendre à estimer sa conjointe, à éprouver pour elle un sentiment de respect et d’admiration.


Solution : Ne plus consommer de porno, se détacher de toute forme de culture qui déprécie la femme, et se nourrir quotidiennement de la Parole de Dieu.  La Bible est effectivement imprégnée d’une image positive et noble de l’homme et de la femme.  En la lisant régulièrement, le sexolique renouvelle son esprit.  Il ne voit plus la femme à travers les yeux de l’industrie du sexe, mais à travers les yeux du Père céleste.  Il apprends à estimer et à respecter la femme pour ce qu’elle est.

 


Problème #5 : La honte et l’incapacité d’établir un lien d’intimité

La dépendance sexuelle assombrit toute la beauté de la relation sexuelle et peut la rendre complexe, source de conflits ou de blessures.

Solution: Si vous croyez tous les deux en Dieu, je vous propose un rituel que ma femme et moi avons établis depuis un bon moment : prier avant de faire l’amour.  Certaines personnes ne sont pas familières avec un tel concept et pourtant il y a beaucoup à retirer de cette pratique.  Lorsque nous nous rejoignons sous les draps, nous nous enlaçons et faisons une prière, selon l’inspiration du moment.  Cela peut ressembler à ceci :

« Merci Seigneur pour ce beau moment d’intimité.  Merci de nous rapprocher un peu plus chaque jour.  Béni notre union, béni ce beau moment d’intimité.  Merci pour la femme merveilleuse que tu m’as donné.  Joins-toi à nous Seigneur pour que ce soit dans Ta Présence qu’on s’unisse.  Éloigne de nous tout esprit mauvais.  Amen »

L’idée est de laisser parler notre cœur et d’inviter Dieu à se joindre à ce magnifique moment de rapprochement physique.  Le sexe n’a rien de honteux et Dieu est honoré d’être impliqué dans notre sexualité.  Il désire déverser ses bénédictions sur nous et nous aider à vivre une sexualité selon sa volonté:

« Que le mariage soit honoré de tous, et le lit conjugal exempt de souillure… »

Hébreux 13, 4

 


 Osez prendre position publiquement ! 

Rédigé par Le Ministère de l'Allliance

Publié dans #Bible & sexualité

Repost 0
Commenter cet article

didier 27/02/2016 00:52

merci pour ce témoignage ; à vrai dire faire une prière avant de faire l'amour c'est franchement innovant et surprenant mais ensuite cela est vraiment un acte de grand amour - merci du conseil que je ferais dorénavant - amen