Le secret le mieux gardé de l'enfer 3

Publié le 4 Novembre 2009


suite & fin


Je n'ai pas le temps de partager avec vous toutes les citations, mais vous pouvez les retrouver dans notre littérature. Je suis sûr que vous allez reconnaître ces noms.

John Wycliffe le traducteur de Bible, a dit :

« Le service le plus élevé qu’un homme peut obtenir sur terre est de prêcher la Loi de Dieu. »

Pourquoi ?
Parcequ'elle conduit les pécheurs à la foi dans le sauveur, à la Vie éternelle.

Martin Luther a dit :
« Le premier devoir du prédicateur de l’évangile est
de déclarer la Loi de Dieu et de montrer la nature du péché. »


Ces hommes avaient tellement de conviction que vous pouvez entendre leurs dents grincer pendant que nous lisons ces citations.

Ils disent des choses comme :
« Si vous n'employez pas la Loi dans la proclamation de l’Évangile,
vous allez remplir vos églises de faux convertis. »

C'est-à-dire, des auditeurs du sol pierreux qui recevront la parole avec joie et bonheur.

Écoutez ce que Martin Luther a dit :

« Satan, le dieu de toute la dissension, encourage à tous les jours la création de nouvelles sectes.
Et dernièrement, celles dont je n’avais jamais prévu ou même suspecté.
Il a soulevé un mouvement qui enseigne que les hommes ne devraient pas être terrifiés par la Loi,
mais qu’ils devraient plutôt être doucement encouragés par la prédication de la Grâce du Christ. »

Qu’est-ce que Luther dit ?
Il dit :
« Écoutez, les gars, il y a une secte démoniaque satanique qui vient juste d’apparaître.
Je n’aurais jamais cru que ça pouvait arriver.
Satan a fait apparaître une secte qui enseigne que les hommes ne devraient pas être terrifiés par la Loi, mais doucement encouragés par la prédication de la Grâce du Christ »

ce qui résume parfaitement la majeure partie de notre évangélisme moderne.


John Wesley a dit par écrit à un jeune ami évangéliste :
« Prêchez 90% du temps la Loi et 10% du temps la Grâce. »

Vous dites
« 90% la Loi et 10% la Grâce ?
C’est un peu lourd. Ça ne pourrait pas être 50-50. »
Pensez-y bien !

Je suis un docteur, vous êtes un patient.
Vous avez une maladie terminale.
J'ai un traitement, mais il est absolument essentiel que vous soyez totalement dédié à ce traitement.
Si vous n'êtes pas 100% dédiés, cela ne fonctionnera pas.
Comment est-ce  que je vais m'y prendre ?
Probablement comme ceci.


« Entrez !
Asseyez-vous !

J'ai des mauvaises nouvelles pour vous.
Vous avez une maladie terminale. »


Je vous vois commencer à trembler.
Je me dis :
« Bon.
Il commence à voir le sérieux de sa situation. »


Je vous montre des diagrammes.
Je vous montre des rayons X. Je vous montre le poison qui s'infiltre dans votre système.
Je vous parle pendant dix minutes, vous expliquant les détails de cette maladie terrible.
Combien de temps, alors, pensez-vous que je vais devoir parler du traitement ?
Pas longtemps du tout !

Quand vous vous assoyez, tremblant, après ces dix minutes, je dis simplement :
« Justement, voici le traitement. »

Vous le saisissez et vous l’avalez rapidement.
Votre connaissance de la maladie et de ses conséquences terribles vous a incité à désirer le traitement.

Vous voyez, avant que je devienne un chrétien, j'avais autant de désir pour la droiture morale qu'un garçon de quatre ans a pour le mot « bain ».
Quel est le point ?


Jésus dit :
« Bénis sont ceux qui sont affamés et assoiffés de justice. »

Combien de non chrétiens connaissez-vous qui sont affamés et assoiffés de justice ?

La Bible nous dit :
« Nul ne cherche Dieu »
Romains  3, 11

Ils aiment plutôt l'obscurité et détestent la Lumière.

Ils ne viendront pas non plus à la Lumière
de peur que leurs œuvres mauvaises ne soient exposées

Jean 3, 19-20

La seule chose qu'ils boivent est l’iniquité comme de l'eau.
Job 15, 16

 Mais la nuit où j'ai été confronté à la nature spirituelle de la Loi de Dieu, j’ai compris que Dieu demande la Vérité du fond du coeur Psaume 51, 6, qu’Il voit toutes mes pensées secrètes et qu’Il considère les désirs sexuels comme étant l'adultère, la haine comme un meurtre.

J'ai enfin dit :
« Je peux voir que je suis condamné.
Que dois-je faire pour devenir droit ? »

 J'ai commencé à avoir une soif pour la droiture morale. La Loi a mis le sel sur ma langue. C'était un Maître pour m'amener au Christ.

Charles Spurgeon
a dit :

« Ils n'accepteront jamais la Grâce jusqu'à ce qu'ils tremblent devant une Loi Juste et Sainte. »

John Newton qui a écrit la chanson « Amazing Grace » (et si quelqu’un avait vécu la  Grâce, c’est bien Newton), a dit :

« La bonne compréhension de l'harmonie entre la Loi et la Grâce
est d’empêcher les erreurs et la confusion du côté droit et du côté gauche. »   


Et Charles Finney
a dit :
« La Loi doit toujours préparer le chemin pour l’évangile. »

Il a aussi dit :
« Ignorer ceci dans l’enseignement des âmes
est presque sûr d'avoir comme conséquence de faux espoirs,
l'introduction d'un faux standard d'expérience chrétienne,
et de remplir les églises de faux convertis. »

        
Mes amis, la première chose que David Wilkerson m’a dit, quand il m'a appelé de son téléphone cellulaire, était :
« Je pensais que j'étais le seul qui ne croyait pas au suivi. »

Je crois qu'il faut nourrir un nouveau converti. Je crois qu'il faut l'encourager et aider son développement (c’est biblique et vraiment nécessaire). Mais je ne crois pas qu'il faut le suivre. Je ne peux pas trouver ceci dans les Écritures.

L'eunuque éthiopien a été laissé sans suivi. Comment pourrait-il survivre ?  Tout ce qu'il a eu est Dieu et les Écritures.

Laissez-moi maintenant expliquer ce qu’est le suivi, pour ceux d’entre vous qui ne le savent pas. Le suivi est quand nous obtenons des décisions, à des croisades ou à l'église locale, et nous prenons les travailleurs du champ de moisson, qui sont déjà peu nombreux, et nous leur donnons cette tâche décourageante de courir après ces décisions et de s'assurer qu’elles continuent pour Dieu. Ceci est une triste admission du niveau de confiance que nous avons dans la puissance de notre message et dans la Puissance de Dieu.

Si Dieu les a sauvés, Dieu les gardera.
S'ils sont nés de Dieu, ils ne mourront jamais.
S'Il a commencé un bon travail en eux, Il l'accomplira à ce jour Philipiens 1, 6.
S'Il est l'auteur de leur foi, Il sera la fin de leur foi Hébreux 12, 2.
Il peut les sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu par Lui Hébreux  7, 25
Il peut les empêcher de tomber et les présenter sans fautes dans la Présence et la Gloire avec une Joie débordante Jude 24 .

Jésus dit :
« Personne ne peut les ravir de la Main de Mon Père »
Jean 10, 29

Vous voyez, le problème est que Lazare est resté mort quatre jours Jean 11.

Nous pouvons courir dans le tombeau, nous pouvons le tirer de là, nous pouvons l'arranger, nous pouvons ouvrir ses yeux, mais  « il pue » verset 39.  Il a besoin d’entendre la Voix du Fils de Dieu.

Le pécheur est mort dans ses péchés. Nous pouvons courir à lui et dire :
« Dites cette prière ! »

Il a besoin d’entendre la Voix du fils de Dieu. Sinon, il n'y a aucune vie en lui. Et la chose qui éveille l'oreille des pécheurs, pour entendre la voix du Fils de Dieu, est la Loi.
La Loi est un maître qui les conduit au Christ, pour qu'ils puissent être justifiés par la foi Galates 3, 24. La Loi fonctionne. Elle convertit l'âme Psaume  19, 7. Elle fait de cette personne une nouvelle créature en Christ.
 Les choses anciennes sont passées,
toutes choses sont devenues nouvelles
!

2 Corinthiens 5, 17


Trouvez-vous donc un pécheur, et tentez l’expérience sur lui. Mais auparavant, rappelez-vous cette anecdote.


Vous êtes assis sur un avion, en buvant votre café, mangeant un biscuit et en regardant un film. C'est un bon vol, très agréable.
Quand soudainement, vous entendez :
« Ici votre capitaine.
J'ai une annonce importante à faire.
La queue de l’avion vient tout juste de tomber, nous sommes sur le point de nous écraser.
 L’avion chute d’une hauteur de 7 600 mètres.
Il y a un parachute sous votre siège.
Nous apprécierions si vous le mettiez.
Merci de votre attention, et merci de
voler avec notre compagnie aérienne. »
 
Vous dites :
« Quoi ?
 7 600 mètres !?

Je suis vraiment heureux de porter ce parachute ! »

Vous regardez à côté de vous.
L’homme assit à côté de vous mange son biscuit, boit son café et regarde le film.

Vous lui dites :
« Excusez-moi, avez-vous entendu le capitaine ?
Mettez le parachute tout de suite. »


Il se tourne vers vous et dit :
« Oh, je ne pense pas vraiment que le capitaine soit sérieux.
De plus, je suis tout à fait heureux comme je
suis, merci. »

Ne vous tournez pas vers lui, avec ardeur et sincérité dans votre voix, en disant

« Oh, s'il vous plaît, mettez le parachute.
Il sera meilleur que le film. »

Cela ne fait aucun sens.

Si vous lui dites, d’une façon ou d'une autre, que le parachute améliorera son vol, il va le mettre pour une mauvaise raison.  Si vous voulez qu'il le mette et qu’il le garde, parlez-lui du saut.
Vous lui dites :
« Excusez-moi, ignorez le capitaine si vous voulez.
Mais, sauter sans parachute...

SPLASH ! »
Il dit :
« Je suis désolé.
Je vous demande pardon. »

« Le capitaine a dit que si vous sautez sans parachute,
à cause de la loi de la gravité,
vous allez faire SPLASH par terre ! »


« Ah ! Mon Dieu !
Je vois ce que vous dites !
Merci beaucoup ! »

Et aussi longtemps que cette personne sait qu'elle doit passer par la porte de l’avion et faire face aux conséquences d’avoir brisé la loi de la gravité, d’aucune manière n’allez-vous récupérer ce parachute de son dos, parce que sa vie même en dépend.


Si vous regardez autour de vous, vous trouverez une abondance de passagers appréciant le vol. Ils apprécient les plaisirs du péché pendant une saison. Allez à eux et dites leurs :

« Excusez-moi !
 Vous avez entendu les ordres de notre capitaine au sujet du salut ?
'Mettez le
Seigneur Jésus-Christ.' »

Ils se tournent vers vous en disant :
« Oh, je ne pense pas vraiment que Dieu veuille ça.
Dieu est Amour !
De plus, je suis tout à fait heureux comme je suis, merci. »

Ne vous tournez pas vers eux, avec ardeur et sincérité, en disant

 « S'il vous plaît, mettez le Seigneur Jésus-Christ.
Il vous donnera l'amour, la joie, la paix, la satisfaction et le bonheur durable.
Vous avez un vide en forme de Dieu dans votre cœur,
dont seulement Dieu peut remplir.

Si vous avez un problème de mariage, problème de drogue, problème d'alcool,
donnez votre coeur à Jésus ! »


NON !
Vous lui donnerez un faux motif pour son engagement.


Au lieu de cela, dites plutôt
« Oh, Dieu, donne-moi le courage ! »

et parlez du saut.
Dites simplement
 « Hé, il est prescrit à l'homme une fois de mourir.
Si vous mourez dans vos péchés,
 Dieu sera forcé de vous donner la justice,
et Son Jugement va être si complet.
Chaque mot en l'air qu’un homme a dit sera exposé au Jour du Jugement.
Si vous avez eu des désirs sexuels, vous avez commis l'adultère.
Si vous avez détesté quelqu'un, vous avez commis un meurtre.
Et Jésus nous a avertis que la Justice sera si complète,
le poing de la Colère éternelle se lèvera contre vous et,
BANG ! vous écrasera en poudre. »


Je ne parle pas de la prédication des feux de l'enfer. Celle-ci produira des convertis remplis de crainte.
L’emploi de la Loi de Dieu produira des convertis remplis de peines et de regrets. Celui-ci vient, mais pourquoi ? Parce qu’il veut échapper aux feux de l'enfer. Mais, dans son cœur, il pense que Dieu est dur et injuste, parce que la Loi n'a pas été employée pour lui montrer la nature pécheresse excédante du péché. Il ne voit pas l'enfer comme étant justement mérité.

Par conséquent, il ne comprend pas la Pitié ou la Grâce, et, en conséquence, il manque de gratitude envers Dieu pour Sa Pitié. La gratitude est la motivation principale pour l'évangélisation. Il n’y a aucun zèle, aucune ardeur dans le cœur d'un faux converti pour évangéliser.

Il doit venir sachant
qu'il a péché contre le ciel.
Que l'Œil de Dieu est partout, voyant le bien et le mal.
Que Dieu voit l'obscurité comme si elle était lumière pure.
Il a vu toutes ses pensées.
Si Dieu, dans Sa Sainteté le Jour de la Colère, rendait publics tous les péchés secrets de son coeur, tous les gestes faits dans l'obscurité, s'Il rendait publiques toutes les preuves de sa culpabilité, Dieu pourrait le percevoir comme quelque chose de malpropre et le jeter dans l'enfer de façons justes.
Mais, au lieu de lui donner la Justice, Il lui a donné la Pitié.
Il est rempli d’Amour envers lui car, tandis qu'il était un pécheur, le Christ est mort pour lui.
Il tombe alors sur ses genoux devant cette Croix ensanglantée et il dit :

 « Oh, Dieu, si vous faites cela pour moi, je ferai n'importe quoi pour Vous.
Je prends
plaisir à faire votre Volonté, oh, mon Dieu !
Votre Loi est écrite sur mon cœur. »


Et comme l'homme qui a dû passer par la porte de l’avion et faire face aux conséquences d'avoir brisé la loi de la gravité et qui n'enlèverait jamais son parachute parce que sa vie en dépend, ainsi celui qui vient au Sauveur, sachant qu’il doit faire face à un Saint Dieu le Jour de la Colère, n'abandonnera jamais la Justification de Dieu en Jésus-Christ, parce que sa vie même en dépend.

Laissez-moi voir si je peux conclure cet enseignement, car nous arrivons vers la fin.

J'étais dans un magasin et le propriétaire du magasin servait un client et employait le Nom de Dieu comme blasphème. Si quelqu'un employait le nom de mon épouse comme blasphème ou en sacrant, je serais extrêmement offensé. Le propriétaire employait le Nom de Dieu comme un vulgaire mot de malédiction, quand Dieu lui avait donné la vie, ses yeux, la capacité de penser,ses enfants, sa nourriture, et chaque plaisir qu'il a eu lui a été donné par la Bonté de Dieu. Et il emploie le nom de Dieu en sacrant.

Avec indignation, je me suis tourné vers lui et j’ai dit :
« Excusez-moi !
Est-ce une réunion religieuse ? »

Il répond
« Maudis, non ! »

« Oui, parce que maintenant vous parlez de l'enfer et des gens maudits.
Laissez-moi vous donner un exemplaire d’un de mes livres. »

Ainsi, je me suis rendu à ma voiture pour chercher une copie d’un livre que j’ai écrit intitulé Dieu ne croit pas aux athées : Preuves démontrant qu’un athée n’existe pas.

C’est un livre qui emploie la logique, l’humour et la raison afin de prouver l’existence de Dieu, que vous pouvez faire en deux minutes sans utiliser la foi. C'est très simple et démontre d'une manière concluante l'existence de Dieu. Ce livre prouve également que l'athée n'existe pas. En effet, voici notre autocollant pour les pare-chocs des voitures. « La journée nationale des athées : le premier avril ! »

 Je lui ai donc donné ce livre.
Deux mois plus tard, j'ai retourné lui donné un autre livre que j'ai écrit intitulé Mes amis meurent ! Ce livre est une histoire vraie et passionnante au sujet d’une œuvre évangélique dans la partie la plus meurtrière de Los Angeles. Ce livre emploie également l'humour dans sa présentation. Après lui avoir donné ces livres, il m'a appelé pour me dire ce qui s’était produit. Il m'a dit que son épouse lui jeta continuellement des regards dégoûtants, parce qu’il lisait un livre appelé Mes amis meurent en riant toutes les deux minutes.Il m’a dit que, lorsqu’il nettoyait sa chambre, il a trouvé le livre Dieu ne croit pas aux athées. Il s'est dit
« Ah ! »

Il l'a ouvert à la première page et a commencé à lire. 260 pages plus tard, il avait lu tout le livre d’un seul coup. Il m’a dit :
« C’était étrange, parce que je déteste lire. »

Ensuite, il a lu Mes amis meurent !
Il a donné sa vie au Christ, il s'est acheté une Bible, il est venu me dire
« Bonjour ! »
et m'a dit qu'après deux jours d'avoir été chrétien, qu’il était déjà rendu dans sa Bible au livre « du Lévitique ». Et je devine qu'il allait lire ensuite les « Psaumes » et puis Jean. Mais, avant sa conversion, cet homme était un sorcier pratiquant.

« La Loi du Seigneur est parfaite pour convertir l'âme. »

Lorsque j’ai passé plusieurs années à faire des prédications en plein air, sans utiliser la Loi, c’était comme combattre l'ennemi avec le chiffon de plume de l'évangélisme moderne. Et c’est comme si Dieu me regardait et disait :

« Que faites-vous ?
Les Armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles ;
mais elles sont puissantes, par la Vertu de Dieu,
pour renverser des forteresses.

2 Corinthiens  10, 4
 Voici dix grands canons. »

Et quand j'ai aligné les dix canons de la Loi de Dieu, les pécheurs cessèrent leurs moqueries. Plutôt, leurs visages devenaient pâles. Ils ont soulevé leurs mains et dis :
« Je rends tout !
Tout à Jésus, je donne librement ! »

Ils ne sont jamais venus au côté victorieux pour ensuite devenir des déserteurs. De tels convertis deviennent des gagnants d'âme, pas des réchauffeurs de bancs d’églises, des laboureurs, pas des chômeurs, des actifs, pas des passifs pour l'église locale.

En terminant, avec chaque tête levée, chaque oeil ouvert et aucune musique jouant, laissez-moi vous mettre au défi de vérifier la validité de votre salut. L'évangélisme moderne dit de ne jamais questionner notre salut. La Bible nous dit exactement le contraire.
Elle dit :
« Examinez-vous vous-même,
pour savoir si vous êtes dans la foi »

2 Corinthiens 13, 5

 Mieux vaut le faire maintenant qu’au Jour du Jugement.

 La Bible dit :
« Appliquez-vous d'autant plus à affermir votre Vocation et votre Élection »
2 Pierre 1, 10

 Il y en a parmi vous qui savez qu’il y a quelque chose qui n’est vraiment pas correct avec votre vie chrétienne. Vous perdez votre paix et votre joie quand le vol devient désagréable. Vous avez un manque d'ardeur pour l’évangélisation. Vous n'êtes jamais tombés face contre le sol devant Dieu tout-puissant en disant :
 « J'ai péché contre Vous, oh Dieu !
Ayez pitié de moi ! »

Si vous n’avez jamais couru à Jésus-Christ et à Son Sang pour être nettoyé, dans le désespoir, criez :

« Dieu, aies pitié de moi, un pécheur! »

Est-ce que vous avez un manque de gratitude  ?
Y a-t-il une absence d’ardeur brûlante pour les gens perdus ?
Si vous ne pouvez pas dire que vous brûler pour Dieu, en effet, vous êtes en danger d'être un de ceux dont la Bible appelle « tiède », et qui seront jetés hors de la Bouche du Christ le Jour  du JugementApocalypse 3, 16

Quand les multitudes pleureront à Jésus,
« Seigneur, Seigneur ! »
Il dira :
 « Je ne vous ai jamais connus,
retirez-vous de Moi,

vous qui commettez l'iniquité »

Matthieu  7, 22-23

 Ces gens n’ont aucun respect pour la Loi divine.

La Bible dit :
« Quiconque prononce le Nom du Seigneur,
qu'il s'éloigne de l'iniquité ! »

2 Timothée 2, 19

Donc, aujourd'hui, vous devez rajuster le motif de votre engagement.
Mes amis, ne laissez pas votre orgueil vous arrêter !
Je voudrais prier pour vous.
Je resterai à l’avant, et vous, restez dans votre siège.
Si vous voulez être inclus dans cette prière, je voudrais que vous leviez votre main.
Si vous pensez
« Bon, je devrais lever ma main, mais qu’est-ce que les autres vont penser ? »

 C'est de la fierté, de l’orgueil.
Vous préférez les éloges des hommes aux éloges de Dieu  Jean 12, 43.
Ceux qui sont fiers du cœur sont une abomination au Seigneur  Proverbes 16, 5
 
« Dieu résiste les orgueilleux,
mais donne la Grâce aux humbles.

Humiliez-vous donc sous la Puissante Main de Dieu,
 afin qu'Il vous élève en temps convenable »

1 Pierre 5, 5-6
 
Appelez ça un réengagement !
Appelez ça un engagement!
Mais peu importe comment vous l’appelez, affirmer votre Vocation et votre Élection !

Rédigé par Le Ministère de l'Allliance

Publié dans #Savoir se laisser avertir !

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article