Le secret le mieux gardé de l'enfer 2

Publié le 3 Novembre 2009


suite

De même, dans Luc 18 verset 18, le jeune chef riche est venu à Jésus.
Il a dit :
« Bon maître, que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle ? »

Comment la plupart d'entre nous réagiraient si quelqu'un venait à nous en disant :

 « Comment puis-je avoir la Vie éternelle ? »
Nous dirions :
 « Oh... vite, répète cette prière avant que tu ne changes d'idée. »

Mais, qu’est-ce que Jésus a fait de cette conversion possible ? Il l'a dirigé vers la Loi. Il lui a donné cinq Commandements horizontaux, commandements par rapport aux hommes.
Et quand il a dit :
 « J'ai observé toutes ces choses depuis ma jeunesse. »
Jésus dit :
« Il te manque encore une chose. »

Et il a employé l'essence du premier des dix Commandements :
 
« Je suis l’Éternel ton Dieu...
Tu n'auras pas d'autres dieux devant Ma Face. »

Exode 20, 2-3

 Il a prouvé à cet homme que son dieu était son argent.
« Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon ! »
Matthieu 6, 24

 La loi à l’orgueilleux...

Ensuite, nous voyons la grâce qui est donnée à l'humble dans le cas de Nicodème Jean 3. Nicodème était un chef des juifs. Il était un professeur en Israël. Par conséquent, il avait pleine compréhension de la Loi de Dieu. Il était humble de coeur, parce qu'Il est venu à Jésus et a reconnu la divinité du Fils de Dieu.

« Nous savons
que Dieu T’as envoyé pour nous apporter un enseignement ;
car personne ne peut faire les miracles que Tu fais,
si Dieu n'est avec lui ».


Ainsi, Jésus a donné au chercheur sincère de la vérité, qui a eu un cœur humble et une connaissance du
péché par la Loi, la bonne nouvelle de l'amende qui a été payée.

 « Car Dieu a tant aimé le monde
 qu'Il a donné son Fils unique. »



Nous pouvons voir la même chose dans le cas de Nathanaël Jean 1, 43-51
Nathanaël était un Israélien qui a été élevé sous la Loi en action, pas simplement en parole. Il n'y avait rien de faux en lui. Il n'y avait aucune tromperie dans son cœur. Évidemment, la loi était un maître pour apporter ce juif pieux au Christ.

Il en a été de même avec les juifs le jour de Pentecôte Actes 2. Ils étaient tous des juifs dévoués et pieux, qui ont dormi, mangé et bu les Lois de Dieu. Matthew Henry, le commentateur biblique, nous dit que la raison pour laquelle ils étaient recueillis ensemble le jour de la Pentecôte était pour célébrer le moment ou Dieu nous a donné la Loi sur le mont Sinaï.

Ainsi, quand Pierre s’est levé pour prêcher à ces juifs pieux, il n'a pas prêché la Colère. Non, car la Loi apporte une connaissance de la Colère, et ils le savaient déjà. Il n'a pas prêché la Justice ou le Jugement. Non, non. Il leur a juste dit la Bonne Nouvelle de l'amende qui a été payée. Leurs cœurs ont été piqués et ils ont dit :
« Frères, que devons-nous faire ? »
verset 37

La Loi était un maître pour les amener au Christ, pour qu'ils puissent être justifiés par la foi dans Son Sang.


L’auteur d’un hymne populaire a écrit :
« Par la Parole de Dieu, je connais finalement mes péchés.
Puis, j’ai tremblé devant la Loi violée,
jusqu'à ce que mon âme coupable m’implore de me tourner vers le Calvaire. »

1 Timothée chapitre 1 verset 8 dit :

 « Nous n'ignorons pas que la Loi est bonne,
pourvu qu'on en fasse un usage légitime. »


La Loi de Dieu est bonne si elle est employée légalement, dans le but pour lequel elle a été conçue. Bien, pour quelle raison la loi a-t-elle été conçue ?
Le verset suivant nous répond :
« La Loi n'est pas faite pour le juste,
mais pour les méchants. »


Elle énumère même les pécheurs : homosexuels, fornicateurs, etc. Si vous voulez conduire un homosexuel au Christ, n'entrez pas dans un argument avec lui au sujet de sa perversion. Il est prêt pour vous avec ses gants de boxe. Non, non. Donnez-lui les dix Commandements ! La Loi a été faite pour les homosexuels. Prouvez-lui qu'il est damné en dépit de sa perversion.

Si vous voulez apporter un juif au Christ, étendez le poids de la Loi sur lui. Laissez-La préparer son cœur pour la Grâce, comme cela s’est produit le jour de Pentecôte.

Si vous voulez apporter un musulman au Christ, donnez-lui la Loi de Moise. Ils acceptent Moise en tant que prophète. Donnez-leur la Loi de Moise et dépouillez-les de leur pharisaïsme, et apportez-les au pied d'une Croix souillée de sang. J'ai entendu parler qu’un musulman avait été sauvé par Dieu simplement en lisant mon livre
« Le secret le mieux gardé de l'enfer ».

Comment ?
Parce que la Loi du Seigneur est parfaite convertissant l'âme.

Pensez à la femme surprise dans l'acte de l'adultère  Jean 8, 1-11, une violation du septième Commandement. La Loi réclame son sang Lévitique 20, 10. Elle s'est retrouvée piégée. Elle n'a eu aucune alternative, mais de se jeter aux pieds du Fils de Dieu pour la prendre en pitié, ce qui est le rôle de la Loi de Dieu.

Paul nous dit que la loi nous enferme Galates 3, 23. Elle condamne.
Vous dites :
« Vous ne pouvez pas condamner les pécheurs. »

Mes amis, ils sont déjà condamnés. Jean 3, verset 18 dit :
« Celui qui ne croit pas est déjà jugé. »

Tout ce que la Loi fait est de lui révéler son véritable état.

Mesdames, vous pourriez reconnaître ceci. Votre table de salon a besoin d’être époussetée. Donc, vous l'époussetez. Toute la poussière est partie. Ensuite, vous ouvrez le rideau pour laisser entrer la lumière du soleil du matin.

Que voyez-vous sur la table ? De la poussière.
Que voyez-vous dans l’air ? De la poussière.
 La lumière a-t-elle créé la poussière ? Non.
La lumière l’a simplement révélée. Et quand vous et moi prenons le temps d’ouvrir le rideau du Saint des Saints pour laissez la Lumière de la Loi de Dieu briller sur le cœur des pécheurs, tout ce qui se produit est qu'il se voit dans la Vérité. Les Commandements sont une Lampe et la Loi est la
Lumière Proverbes 6, 23.

C'est pourquoi Paul a dit :
 « C'est par la Loi que vient la connaissance du péché »
Romains 3, 20

C'est pourquoi il nous dit que par les Commandements, le pécher est devenu excessivement grave Romains 7, 13. En d'autres termes, la Loi lui a montré le péché dans sa vraie Lumière.
 
Normalement, à cette étape de cet enseignement, je passe en revue les dix Commandements, un à la foi.

Mais plutôt, je vais partager avec vous comment je témoigne personnellement avec les gens, car je pense que ce sera plus utile.

Je suis un croyant mature qui marche dans les Pas de Jésus.
Jamais, oh jamais, j'approche quelqu'un en disant :
« Jésus vous aime ! »

Ce n’est pas biblique du tout. Il n'y a aucun précédent pour cela dans les Écritures.

Je n'irais pas non plus vers quelqu'un pour lui dire :
 « Je voudrais vous parler de Jésus-Christ. »

Pourquoi ?
Parce que si je voulais vous réveiller d'un sommeil profond, je n'emploierais pas une lampe-torche dans vos yeux. Cela vous offenserait. J'allumerais la lumière petit à petit et très doucement. D'abord, le naturel, puis le spirituel.

Pourquoi ?
Parce que
« l'homme naturel ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu,
 car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître,
parce que c'est spirituellement qu'on en juge »
1 Corinthiens 2, 14
                                                                                               

Le précédent dans les écritures est donné dans Jean 4, pour le témoignage personnel.

Vous pouvez voir l'Exemple de Jésus, lors de son interaction avec la femme au puits. Il a commencé dans le domaine naturel, pour ensuite passer au domaine spirituel. Il a apporté la conviction en utilisant le septième Commandement, pour ensuite indiquer qu’il est le Messie.

Ainsi, quand je rencontre quelqu'un, je vais parler de la température ou de sports. Laissez-les penser que vous êtes sains d'esprit. Prenez le temps de les laisser s’introduire, et même de plaisanter avec eux. Et puis, balancé délibérément du naturel au spirituel. La manière dont je fais ceci est que j'emploie des traités évangéliques.

Nous avons quelque chose comme 24 ou 25 différents traités. Nous sommes un ministère au service du Corps du Christ. Nous avons imprimé des millions et des millions de traités, qui sont très originaux et hors de l’ordinaire. Si vous commencez à en distribuer, assurez-vous d’en avoir un bon nombre sur vous, car les gens vont vous poursuivre pour en demander d’autres.

 Laissez-moi vous donner un exemple. Voici notre traité d'illusion d’optique.
Lequel est le plus grand ?
Le rose est-il le plus grand ?
Pouvez-vous voir cela ?
 Ils sont de la même taille.
C'est une illusion d’optique.

Je leur dis :
« C'est un traité évangélique. Les instructions sont à l’arrière...
 comment obtenir le salut.
Vous pouvez le
garder. »


Et ils disent :
 « Hé... merci beaucoup ! Wow .... C’est cool ! »

« J’ai un autre cadeau pour vous. »

Et je sors de ma poche un sou avec les dix Commandements imprimés dessus. Nous avons une machine qui fait ceci. Nous achetons des sous neufs de la banque, des beaux sous dorés brillants, que nous introduisons dans une machine qui les pressent pour y inscrire les dix Commandements.

C’est tout à fait légal de faire cela. C’est considéré comme de l’art.  Nous ne défigurons pas l’argent.
Ainsi, je dis :
 « Voici un cadeau. »
Ils disent :
 « Oh... qu'est-ce que c’est ? »
Je dis :
« C'est un sou avec les dix Commandements dessus.
 Je l'ai fait avec mes dents.
Les « i » sont faciles à faire,
mais les « e » sont vraiment difficiles. »

 Ce que je fais ensuite est de palper pour voir si la personne est ouverte aux choses spirituelles. Si elle dit négativement :
« Dix Commandements ?
 Merci beaucoup. »


Elle n'est pas ouverte. Mais, la réaction habituelle est :

« Dix Commandements... hé, merci !
J'apprécie ceci. »


Je dis :
 « Pensez-vous que vous avez gardé les dix Commandements ? »
Il dit :
 « Ouais... pas mal tous. »
Je dis :
 « Regardons-les. As-tu déjà dit un mensonge ? »
Il dit :
« Ouais... ouais, un ou deux. »
Je dis :
 « Qu’est-ce vous êtes si vous dites un mensonge ? »
Il dit :
« Un pécheur. »
Je dis :
 « Non, non. Spécifiquement, qu’est-ce que ça fait de vous ? »
 Il dit :
 « Bien, humain. Je ne suis pas un menteur. »
J'explique :
« Combien de mensonges doit-on dire, pour être un menteur ?

Dix et une cloche sonne et ce mot apparaît à travers votre front ?
N'est-il pas vrai que si vous dites un mensonge, vous êtes un menteur ? »
Il dit :
 « Ouais... je vois que vous avez raison. »
Je dis :
« Avez-vous déjà volé quelque chose ? »
Il dit :
 « Non. »
 Je dis :
« Voyons !
Vous venez tout juste d’admettre que vous êtes un menteur. »
Je dis :
 « Jamais volé quelque chose, même si c’est petit ? »
Et il dit :
« Ouais. »
Je dis :
 « Qu’est-ce vous êtes si vous avez déjà volé quelque chose ? »
Il dit :
 « Un voleur. »
Je dis :
 « Jésus dit que si vous regardez une femme et que vous la convoitez,
vous commettez l'adultère avec elle dans votre coeur

Matthieu 5, 28.
Avez-vous déjà fait ça ? »
Il dit :
« Ouais, plusieurs fois. »

« Vous venez d’admettre que vous êtes
un menteur,
un voleur,
 un adultère de coeur,
et vous devez faire face à Dieu le Jour du Jugement.
Et nous avons seulement regardé trois des dix Commandements.
Il y en a encore sept avec leurs canons dirigés vers vous.
Avez-vous déjà utilisé le Nom de Dieu en vain ? »

 « Ouais... j'avais essayé d'arrêter. »

« Vous savez ce que vous faites ?
Au lieu d'employer un mot d'ordures pour exprimer le dégoût,
vous employez plutôt le Nom de Dieu.
 Cela s'appelle le blasphème, et la Bible dit :
« Au jour du Jugement,
les hommes rendront compte de toutes paroles vaines qu'ils auront proférées »

Matthieu 12, 36.

 « L’Éternel ne laissera point impuni celui qui prendra Son Nom en vain »
Exode 20, 7

La Bible dit aussi que si vous détestez quelqu'un, vous êtes un meurtrier
 1 Jean 3, 15 »


La chose merveilleuse au sujet de la Loi de Dieu est que Dieu a pris le temps de l’écrire sur notre coeur.

Romains 2, verset 15 dit :
« ... la Loi est écrite dans leurs coeurs,
leur conscience en rendant témoignage... »


Le mot conscience signifie « avec connaissance ».
Con signifie « avec », et science signifie « connaissance ». Conscience.

Ainsi, quand quelqu’un commet la convoitise, la fornication, le blasphème ou l'adultère, il le fait avec la connaissance que c'est mal.

Dieu a donné la  Lumière à chaque homme. L'Esprit-Saint
« convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement »
Jean 16, 8

Le péché est une transgression de la Loi - 1 Jean 3, 4,
la Justice nous vient de la Loi - Romains 10, 5, Philipiens 3, 9
et le Jugement est par la Loi.
Sa conscience l'accuse, l’œuvre de la Loi écrite sur son coeur  - Romains 2, 15, et la Loi le condamne.

Je dis donc :
« Si Dieu vous juge le jour du jugement, en se servant des dix Commandements,
allez-vous être coupable ou innocent ? »
Il dit :
« Coupable ».
Je dis :
« Bien. Où irez-vous ? Au ciel ou en enfer ? »
Et la réponse habituelle est « au ciel ». Un produit de l’évangile moderne.
Je dis :
« Pourquoi pensez-vous ça ?
Est-ce parce que vous pensez que Dieu
est bon
et qu’Il ne tiendra pas compte de vos péchés ? »

 
Il dit :
« Oui, c’est ça. Il ne tiendra pas compte de mes péchés. »

« Essayez ça à la cour.
Vous avez commis un viol, un meurtre, vendu

de la drogue, des crimes très sérieux.
Le juge dit :
" Vous êtes coupable. Toutes les preuves sont ici.
Avez-vous quelque chose à dire avant que j’annonce la sentence ? "
Et vous dites :
" Oui, juge.
Je voudrais dire que je crois que vous êtes une bonne personne
et que vous ne tiendriez pas compte de mes crimes."
 Le juge dirait probablement :
" Vous avez raison sur une chose.
Je suis une bonne personne, et en raison de cette qualité,
je dois m’assurer que justice soie faite.
À cause de ma bonté, je dois m’assurer que vous serez punis." »

 La façon par laquelle les pécheurs espèrent être sauvés le jour du Jugement, par la Bonté de Dieu, sera la façon par laquelle Il les condamnera. Puisque Dieu est bon, Il doit par Sa Nature punir les meurtriers, les violeurs, les voleurs, les menteurs, les fornicateurs et les blasphémateurs. Dieu va punir le péché partout où
on le trouve.

Ainsi, avec cette connaissance, il peut maintenant comprendre. Il a maintenant la lumière que son péché est principalement vertical. Qu'il a « péché contre le ciel »  Luc 15, 21. Qu'il a violé la Loi de Dieu. Qu'il a irrité Dieu. Et que la Colère de Dieu demeure sur lui . Il peut maintenant voir qu'il « a été pesé dans la balance » de la Justice éternelle et « trouvé léger » Daniel 5, 27. Il comprend maintenant le besoin d’un sacrifice.

Le
 « Christ nous a rachetés de la malédiction de la Loi,
 étant devenu malédiction pour nous »
Galates 3, 13

« Dieu prouve Son Amour envers nous,
en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs,
Christ est mort pour nous »
Romains 5, 8

Nous avons violé la Loi, Il a payé l'amende. C’est aussi simple que ça !

Et si un homme ou une femme se repent et met sa foi en Jésus, Dieu enlèvera leurs péchés de sorte qu’au Jour du Jugement, quand leur tour viendra d’être jugé, Dieu pourra dire :

« Votre cas est écarté pour manque de preuve. »

« Le Christ nous a rachetés de la malédiction de la Loi,
étant devenu malédiction pour nous. »

Et, en conséquence, il faut exercer la repentance envers Dieu, la foi en notre Seigneur Jésus-Christ Actes 20, 21 et
« quiconque met la main à la charrue, et regarde en arrière,
 n'est pas propre au Royaume de Dieu »

Luc 9, 62

Ce mot propre veut dire « prêt pour être utilisé ».

On a tourné le sol de son coeur pour qu'il puisse recevoir la parole plantée qui peut sauver son âme
Jacques 1, 21

à suivre...

Rédigé par Le Ministère de l'Allliance

Publié dans #Savoir se laisser avertir !

Repost 0
Commenter cet article