Le PRIX de notre Vocation céleste

Publié le 25 Août 2012

LE PRIX DE LA VOCATION CÉLESTE DE DIEU 

 

 

 

 

Quand nous parlons du pourquoi nous devons avoir notre propre relation personnelle avec le Seigneur et non pas seulement suivre les autres, nous voyons une exhortation sur ce thème dans le Cantique des cantiques.

 

Ce livre fut spécialement écrit pour ceux dont le but de toute leur existence est de devenir l'Épouse que notre Roi mérite tant. Un verset clef qu'ils doivent apprendre se trouve au chapitre 1, verset 7.

 

«Dis-moi, ô toi que mon coeur aime, où tu fais paître tes brebis, où tu les fais reposer à midi; car pourquoi serais-je comme une égarée près des troupeaux de tes compagnons

 

Si nous ne sommes que dans le troupeau de Ses compagnons, le voile restera et nous ne serons qu'indirectement capables de voir Sa gloire et d'être transformés par elle. C'est pourquoi le but de mon ministère n'a jamais été de m'attacher des disciples, mais d'aider tous ceux qui m'approchent à devenir des disciples de Jésus-Christ Lui-même.

 

Comme nous pouvons le noter aussi en Jn 10, ce sont Ses brebis qui entendent Sa voix, pas Ses agneaux. Pendant que nous sommes jeunes dans le Seigneur, nous devons suivre les autres jusqu'à ce que nous apprenions à connaître Sa voix, mais mon espoir est que mon propre voile soit ôté ainsi que celui de ceux que j'aide dans leur cheminement. Nous devons voir le Seigneur pour être transformés en Son image et non pas devenir l'image d'un de Ses disciples.

 

Qu'est qu'un homme penserait si tous Ses enfants ressemblaient à son meilleur ami? Nous devons considérer ce que nous faisons, quand en tant que responsables, nous essayons de conformer les gens à nous-même, plutôt qu'au Seigneur. Nos vies peuvent et devraient être de bons exemples pour les autres, mais comme l'a dit l'apôtre Paul en Gal. 4. 19, «[...] j'éprouve de nouveau les douleurs de l'enfantement, jusqu'à ce que Christ soit formé en vous.» C'est notre but.

 

Une des choses encourageantes qui m'a été montrée quand j'ai reçu La vision pour la moisson il y a vingt-cinq ans, est qu'il y aurait une génération de messagers, les plus puissants qui ont jamais marché sur terre, et que ceux-ci seraient des eunuques pour le Royaume. Ceux-ci n'étaient pas des eunuques naturellement, mais spirituellement. De même que les eunuques ne pouvaient avoir de désir pour l'épouse, mais recevaient toute leur satisfaction de voir le plaisir que le roi prenait en elle, il en sera ainsi de ceux-là à l'égard du Seigneur. Tout leur désir sera de voir le plaisir du Roi dans Son Épouse. Leur vocation sera de voir l'Église devenir ce qu'Il veut, non ceux que d'autres désirent. Ceux-là sont les véritables amis de l'Époux.

 

Avez-vous remarqué que dans l'Écriture, Dieu n'a pas de petits-enfants? Pour Lui, tous sont de la première génération. Quoi qu'il nous arrive, notre but ultime dans le ministère devrait d'être, que ceux que nous avons enseignés ne manquent pas une seule étape dans leur cheminement avec Dieu. Ils seront inébranlables s'ils n'ont pas été fondés sur nos enseignements, mais plutôt sur leur relation avec Celui qui est fidèle et ne déçoit jamais.

 

Comme je l'ai dit, les agneaux ou jeunes convertis doivent suivre d'autres brebis jusqu'à ce qu'ils connaissent bien la voix du Berger. Il n'est donc pas mauvais de suivre les autres jusqu'à ce que nous arrivions à maturité. Cependant celle-ci est le résultat de notre proximité avec Lui, non des autres.

 

Pour cette raison, j'essaye d'écrire et d'enseigner de façon à ce que, quel que soit leur niveau de maturité, tous puissent comprendre et recevoir. Mais presque tous mes messages comportent un appel à poursuivre ce que Paul appelait «le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus Christ» (Phil. 3. 14).

 

Comme nous en avons discuté avant, quand Paul écrivit en Phil. 3 qu'il ne pensait pas avoir atteint le but, mais qu'il s'y employait, il n'évoquait pas le salut ou la rédemption qu'il avait reçus quand il avait cru à l'expiation du sacrifice de Christ. Il ne considérait pas qu'il avait encore atteint, même quand il écrivait à la fin de sa vie, la vocation céleste que peu de chrétiens perçoivent.

 

Ceux qui ont cette conviction inébranlable, ont le plus grand trésor qui puisse être possédé ici-bas. C'est le but ultime, la plus grande quête que nous puissions avoir dans cette vie.

 

 


Rick Joyner

MorningStar Ministries

Email: info@morningstarministries.org

 

francais@elijahlist.com  

www.elijahlist.com

Traduction Dominique François

Rédigé par Le Ministère de l'Allliance

Publié dans #Le Corps de Christ

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article