La masturbation rend sourd

Publié le 8 Octobre 2010

 http://i21.servimg.com/u/f21/11/41/36/18/grace10.jpg

 

« Par ton endurcissement et par ton cœur impénitent,

tu t’amasses un trésor de colère

pour le jour de la colère et de la manifestation du juste Jugement de Dieu »  

Romains 2, 5

 


Il existe beaucoup de façons d’endurcir notre cœur.  Cela se fait souvent indirectement, par des décisions que nous prenons au quotidien.  Nous négligeons la prière, regardons régulièrement la télévision, mangeons compulsivement, contemplons des pensées sexuelles, etc.


 La masturbation fait également partie de ces choses qui endurcissent notre cœur.  Je ne dirais pas avec une pleine certitude que la masturbation est un péché (puisque la Bible ne le dit pas explicitement) mais je crois qu’elle y mène aussi naturellement que l’aiguille d’une boussole nous mène au nord.  Le chrétien devrait donc s’en abstenir.


Hein ?  Quoi ?  Je n’entends pas !


L’endurcissement du cœur se caractérise par la surdité spirituelle. 

Il s’agit d’une disposition intérieure qui nous empêche d’appréhender le monde spirituel et d’être à l’écoute de l’Esprit de Dieu.  Lorsque nous avons le cœur endurci, nous n’entendons plus la voix du Seigneur et éventuellement nous ne désirons plus l’entendre. 

C’est pourquoi la légende dit vrai quand elle dit que la masturbation rend sourd. 

Et elle a également raison de dire que la masturbation rend fou. 

Car à force de pervertir nos fonctions sexuelles à des fins égo-centrées, nous vivons selon la chair et nous nous déconnectons de l’Esprit.  Et dès que nous nous déconnectons de l’Esprit, nous commençons à dériver puisque l’attrait du monde et la loi du péché nous attirent inexorablement vers les ténèbres.  Et lorsque la Lumière ne brille plus en nous, nous sommes comme des fous.  Insensés et incapables de discerner correctement le bien et le mal.


Parfois les gens cherchent désespérément à savoir si la masturbation est permise par Dieu. 

Lorsque nous donnons notre vie à Christ, nous n’avons plus à nous poser la question.  Nous abandonnons la masturbation naturellement.  Parfois avec des combats, certes, mais avec une pleine assurance.  Car en devenant fils et filles du Royaume, nous devenons aussi des ouvriers pour le Père.  Notre vie n’est plus vouée à notre satisfaction personnelle par le biais de la chair, mais à une vie de service et de compassion.  Nous n’avons donc plus de temps et d’énergie à investir dans des activités qui mène au repli sur soi et à l’immaturité spirituelle et affective.

 


Ce n’est pas une question de honte


Certains verraient ici le discours d’une personne qui a honte de la sexualité.  Il ne s’agit pourtant pas de cela.  Personnellement, je n’ai ni honte de mon corps ni de mes fonctions sexuelles. 

Au contraire, j’apprécie et admire cet aspect sacré de la création de Dieu. 

Lorsque je me regarde dans le miroir, je ne vois pas quelque chose de sale, de vil ou d’impur.  J’apprécie pleinement ma sexualité, maintenant qu’elle est vécue dans la pureté et selon la volonté de Dieu.  Sauf que je ne vois pas mes parties intimes comme un gadget dédié à l’auto-satisfaction.  Je les vois comme une partie du Temple de Dieu qu’il faut entourer d’honneur et de révérence.

 


Les animaux le font


J’entends parfois les gens arguer que la masturbation est une activité naturelle et saine dont on ne devrait pas se priver.  Après tout, même les singes s’y adonnent… alors pourquoi vouloir adopter une morale contre nature ?


Il est étonnant de voir que lorsqu’il est question de droits et de privilèges, l’homme se compare volontiers à Dieu.  Mais lorsqu’on aborde la question de nos responsabilités et devoirs, l’homme préfère tout à coup se comparer au singe. Pourtant, les animaux ne peuvent servir de référence morale.


Vous désirez justifier la masturbation parce que les chimpanzés s’y adonnent ?  

Dans ce cas, vous devrez aussi justifier le cannibalisme puisque plusieurs espèces animales le pratiquent.  Vous devrez aussi justifier l’inceste, la guerre, ainsi qu’une variété de comportements barbares puisque nous retrouvons ces choses chez les animaux.


Ce qui est naturel en nous n’est pas automatiquement une bonne chose.  Bien au contraire !

Notre chair est marquée par le péché.  Nos penchants naturels ne sont donc pas toujours sains.  Pensez à la jalousie, à la vengeance, à la paresse, à la gourmandise, à l’égoïsme et à tous les péchés .  Toutes ces choses viennent naturellement.  Personne ne doit déployer d’efforts pour les faire apparaître.  Elles sont les fruits naturels de la chair.  Et pourtant nous pouvons tous convenir qu’elles sont le carburant de la misère humaine.  Que nos penchants soient d’ordre physiques ou psychologiques, il ne faut donc pas prendre pour acquis qu’ils sont souhaitables ! Il faut les soumettre au jugement de Dieu et déterminer s’ils s’inscrive dans l’ordre divin des choses.  Il faut laisser la Lumière de la Vérité déterminer la valeur de ce que nous ressentons et désirons.


À travers le Regard de Dieu

Comme dans toutes les situations où il faut abandonner un comportement pour notre bien spirituel, la clé du changement se situe dans le repentance et dans une relation étroite avec Dieu. 

 

En laissant Dieu transformer notre cœur, nous voyons les choses sous sa perspective et nos désirs s’accordent avec les siens.  Dès lors, renoncer à la masturbation n’est plus une entreprise frustrante mais un combat que nous menons avec le cœur en paix. 

 

Étant nés de nouveau, nous ne combattons plus la chair par la chair.  Nous amenons simplement la chair à la soumission, par la grâce de l’Esprit de Dieu qui habite en nous.  Nous comprenons ce que représente réellement la masturbation et pouvons ainsi déposer cette activité au pied de la croix afin de nous alléger, de courir plus vite vers la victorieuse Vie éternelle.


Abandonner la masturbation n’est pas une tâche aisée. 

Même lorsque nous sommes nés de nouveau !

Les tentations demeurent toujours présentent et nous demeurons dans un corps physique, sujet à des pulsions qui sont parfois très violentes.  Mais il vaut mieux marcher sur ce chemin étroit que d’être frappés par la surdité et de ne plus entendre la Voix de Dieu. 

Il vaut mieux prendre position pour la vérité plutôt que pour les caprices de notre nature humaine.  Le prix à payer pour la pureté est souvent élevé. 

 

Mais rappelons-nous que Dieu récompense TOUJOURS au centuple.

 


Rédigé par Le Ministère de l'Allliance

Publié dans #Bible & sexualité

Repost 0
Commenter cet article

pierre boucher 22/01/2017 00:54

Tout comme la cigarette tue, la masturbation rend fou.