L'Idole 2

Publié le 4 Décembre 2009

 


Des sacrifices d'enfants

" Tu as pris tes fils et tes filles,

que tu M'avais enfantés,

et tu les leur as sacrifiés pour qu'ils leur servent d'aliment ! "

Ézéchiel 16, 20

 


Moloc était le dieu d'airain dressé dans la vallée de Ben-Hinnon et à qui les Israélites idolâtres sacrifiaient leurs premiers-nés. Cette idole avait une fournaise dans son ventre. Lorsque cette fournaise était chauffée à blanc, les bras étendus de la statue servaient d'autel sacrificatoire sur lequel les bébés étaient brûlés.

Jérémie a dit :

" Ils ont bâti des hauts lieux à Baal dans la vallée de Ben-Hinnon,

pour faire passer par le feu leurs fils et leurs filles

en l'honneur de Moloc,

ce que Je ne leur ai point ordonné ;

et il ne m'était point venu à la pensée

qu'ils commettraient de telles horreurs pour faire pécher Juda "

Jérémie 32, 35

 

La télévision réclame des sacrifices d'enfants. C'est la bouche de l'enfer, qui avale des multitudes de nos chers enfants. Nous permettons à une idole dévorante d'être la baby-sitter de nos enfants. Le prophète Habacuc a dit de ces idoles qu'elles

" enseignent le mensonge "

Habacuc 2, 18

 

Aujourd'hui, même les bandes dessinées représentent des démons et des créatures grotesques des enfers, et la Puissance de Dieu y est rabaissée par les pouvoirs surhumains d'hommes possédés. J'ai été estomaqué lorsqu'un jour, l'un de mes petits-fils a demandé à sa mère, le plus sérieusement du monde :

" Maman, qui est le plus puissant, Superman ou Jésus ? ".

C'était avant que l'idole ne soit enlevée de leur foyer.


Je regarde cette nation et je vois une jeune génération si corrompue qu'elle en est presqu'à un point de non retour. J'entends le cri du cœur du prophète Ésaïe, alors qu'il parlait de la part du Seigneur :


" J'ai nourri et élevé des enfants,

mais ils se sont révoltés contre Moi.

Malheur à la nation pécheresse,

au peuple chargé d'iniquités,

à la race des méchants,

aux enfants corrompus  ! "

Ésaïe 1, 2-4


" Israël ne connaît rien,

Mon Peuple n'a pas d'intelligence ! "

Ésaïe 1, 3

 

Nous sommes trop aveugles pour admettre que nous avons livré nos propres enfants à des corrupteurs qui ont entrepris de gâter et de détruire ce qui est bon. Le prophète a gémi en disant :


" Le Peuple de Dieu ne prend pas la situation à cœur ".

 

Allez-y, mamans et papas, laissez l'idole Baal être la baby-sitter de vos jeunes enfants, et je peux vous garantir qu'à moins d'un miracle, ils finiront par se corrompre en grandissant. Vous permettez à leurs pensées et à leur esprit d'être souillés par l'encre indélébile de l'iniquité. Personne ne peut demeurer pur après avoir été sous le tir constant de ce qui est mal. Le fait de regarder continuellement la télévision crée une habitude dont il est quasiment impossible de se défaire.


" Quand les fondements sont renversés,

le juste,

que ferait-il ? "

Psaume 11, 3

 

On pouvait récemment lire en gros titre d'un journal :

" Une famille reste collée au téléviseur pendant que la maison brûle ".

Toute la famille était tellement envoûtée que personne ne s'est déplacé pour téléphoner aux pompiers.

Lorsqu'un adolescent atteint l'âge de dix-huit ans, il a regardé la télévision pendant un temps correspondant à six années et n'est allé à l'église que l'équivalent de quatre mois. Et les gens me disent que ce n'est pas une idole !

 

Voici l'un des plus merveilleux passages que l'on puisse trouver dans les Écritures :

" ...des enfants qui criaient dans le temple :

Hosanna au Fils de David "

Matthieu 21, 15

Les enfants connaissaient et aimaient Jésus.

Quelle scène que cette multitude d'enfants marchant dans ce vieux temple austère et souillé par les changeurs et les voleurs, leurs mains levées au ciel et leur visage orné de sourire angéliques, criant à pleine voix :
 " À Lui soit la gloire !
Hosanna !
 Il est Seigneur ! "

 

Ésaïe a prophétisé au sujet de Christ :

" Il mangera de la crème et du miel,

jusqu'à ce qu'Il sache rejeter le mal et choisir le bien "

Ésaïe 7, 15


Par contraste, il est extrêmement triste de voir nos enfants chrétiens étendus sur le plancher, devant cette idole odieuse, en train d'ingurgiter ce qui glorifie le mal et les aveugle sur ce qui est bien. Nous sommes entrain de laisser se corrompre des esprits fragiles et d'élever des infirmes spirituels, et nous sommes assis là à ne rien faire tandis qu'ils s'enfoncent dans un aveuglement moral.


La prophétie de Jésus selon laquelle

" les enfants se soulèveront contre leurs parents,

et les feront mourir "

Marc 13, 12

ne s'explique que par le fait que nous les avons laissés devenir des monstres sans tendresse ni compassion. Voilà exactement ce que fait la télévision : elle rend les enfants innocents semblables à des monstres.

 

Sur le chemin du Calvaire, Jésus s'est tourné vers la multitude de femmes qui Le suivaient en se lamentant sur Lui, pour leur dire :

" Filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur Moi ;

mais pleurez sur vous et sur vos enfants "

Luc 23, 28

 

Nous devons pleurer non seulement sur les nations païennes ou sur les générations futures, mais aussi sur nos propres enfants et ce, dès maintenant. Nous devrions éloigner ces derniers des idoles de notre époque. Le foyer devrait être pour eux un sanctuaire sanctifié, un lieu de paix et de repos, un lieu isolé de la corruption de cette génération, où Jésus serait une réalité et où l'Esprit-Saint serait toujours présent ; il y a suffisamment d'enfer en dehors de la maison.

 

Le mandat que j'ai reçu du Seigneur était simplement de sonner la trompette et d'avertir les parents chrétiens qu'Il ne les tiendra pas pour innocents de la destruction de leurs enfants par l'idole qu'est la télévision. Cela ne m'intéresse pas que des parents chrétiens viennent me dire qu'ils ont sorti cette idole de leur maison. Je me réjouirai pour eux, bien sûr, mais je ne me

" glorifierai pas dans leur chair "

Galates 6, 13-14

 



 

Nous avons abandonné la source d'eau vive

pour boire dans des citernes infectes

 

" Car Mon Peuple a commis un double péché :

ils M'ont abandonné,

Moi qui suis une Source d'Eau Vive,

pour se creuser des citernes, des citernes crevassées,

qui ne retiennent pas l'eau. "

Jérémie 2, 13


La question que pose Jérémie au verset suivant est très appropriée :


" Israël est-il un esclave acheté, ou né dans la maison ?

Pourquoi donc devient-il une proie ?

Jérémie 2, 14

 

Est-il possible que le Peuple élu de Dieu se détourne, qu'il abandonne la source rafraîchissante d'eau vive pour boire l'eau boueuse d'un puits pollué ? L'eau que Jésus a offerte à la femme qu'Il a rencontrée au puits, cette eau qui satisfait la soif à jamais, serait rejetée pour un liquide provenant d'un puits peu profond et infesté de germes ?

 

Traiteriez-vous de fou un homme qui passerait à côté d'un puits artésien donnant de l'eau pure et qui, au lieu de boire de cette eau, se pencherait pour boire l'eau d'une mare boueuse ? C'est pourtant ce que font les chrétiens lorsqu'ils s'abreuvent de la pourriture de la télévision !

L'eau pure qui coule dans votre lieu secret n'est-elle pas assez bonne ? Devez-vous couper le flot de ce puits d'amour qui jaillit en vous pour boire à la citerne infecte que vous vous êtes creusée ? Combien de temps passons-nous à regarder la télévision en comparaison du temps que nous consacrons à prier pour nos familles et pour un monde perdu ? En cette époque où le jugement est imminent, pouvons-nous prendre du temps pour une telle folie ?

 

Christ observe notre nation, le dimanche soir, alors que des millions de chrétiens restent assis confortablement devant leur appareil de télévision pour boire de son eau polluée, et Il doit sûrement en être chagriné. Christ, notre intercesseur, ne peut dire au Père autre chose que :

" Mon Peuple m'a abandonné,
Moi, la Source d'Eau Vive.
Ils préfèrent les citernes."

 

Nous sommes en train de développer un goût pour l'eau polluée. Nous ne voulons pas admettre que nos corps, nos âmes, nos pensées et nos esprits en sont sérieusement affectés. À l'heure actuelle, c'est à peine si une poignée de gens viennent à la Source vive les dimanches soirs ! Les églises, y compris les églises baptistes et pentecôtistes, doivent fermer la Maison de Dieu le soir du sabbat parce que les saints restent à la maison pour nourrir leur âme éternelle avec de la pourriture provenant de l'enfer.

 Pour attirer quelques personnes, l'église présente un film ou un spectacle de musique, mais elle ne peut plus faire concurrence à la télévision. Où sont les membres de la congrégation ? Ils sont chez eux. Ils s'abreuvent à ce qui fait pleurer le Ciel. Aussi incroyable que cela puisse paraître, on dirait qu'ils n'ont jamais assez de cette eau infecte ; ils retournent s'y abreuver jusqu'à en être malades. Dieu permettra-t-Il cela, ou bien nous jugera-t-Il pour ce que nous sommes en train de faire ?

 

Pensez à ce que Dieu nous dit :

" Je ne suffis plus à Mes enfants !

Je n'étanche plus leur soif, Je ne les satisfais plus.

Ils ne veulent plus que je sois leur Source ; ils ont soif d'une autre eau !

Ils se sont tournés vers la convoitise des yeux et de la chair.

Ils ne veulent plus de Moi ! "

 

Lors de la dernière journée de la fête des Tabernacles, Jésus S'est levé et S'est écrié :

"Si quelqu'un a soif,

qu'Il vienne à Moi,

et qu'il boive "

Jean 7, 37


Il dit à Ses disciples :

" Mon Sang est vraiment un breuvage  !"

Jean 6, 55


Nous entendons alors l'avertissement sinistre de Paul :

" Vous ne pouvez boire la Coupe du Seigneur, et la coupe des démons ;

vous ne pouvez participer à la Table du Seigneur, et à la table des démons "

1 Corinthiens 10, 21

 

Paul demande ensuite :

" Voulons-nous provoquer la Jalousie du Seigneur ? "

1 Corinthiens 10, 22


Il faisait alors référence à la " communion avec les idoles " et au fait de boire à la coupe des démons. Une personne qui aime vraiment Jésus ne déposerait-elle pas toute coupe qui provoque la Jalousie de son Bien-Aimé, pour ensuite y renoncer et la briser en morceaux ?

 

Aujourd'hui, si je regarde en arrière, je sais que mon Père Céleste était très jaloux du temps que je Lui ai dérobé et que j'ai consacré si librement à mon idole. Bien des soirs, j'ai provoqué Sa Jalousie. Alors qu'Il attendait patiemment que j'entre dans Sa Présence pour être en communion avec Lui, je mettais cette invitation de côté pour m'installer devant mon idole et lui sacrifier mon temps.

Il y en a bien d'autres, des hommes de Dieu qui restent installés paresseusement devant cette idole, " s'engraissant " en avalant de la nourriture médiocre et laissant leur esprit s'engourdir. Il y aussi bien des pères de familles qui passent leurs week-ends à se gaver de sports et de nourriture, négligeant ainsi leur femme, leurs enfants et le Seigneur.

 

Jérémie a sévèrement réprimandé les pasteurs qui flirtent avec de telles idoles :

" Les sacrificateurs n'ont pas dit :

" Où est l'Éternel ? "

et ceux qui s'occupaient de la Loi ne M'ont point connu,

et les pasteurs se sont rebellés contre Moi,

et les prophètes ont prophétisé par Baal

et ont marché après des choses (idoles) qui ne profitent pas "

Jérémie 2, 8, version Darby

 

Les pasteurs ne pleuraient pas sur la disette et l'iniquité qu'on retrouvait dans la maison de l'Éternel ; ils ne désiraient pas que la Gloire de Dieu revienne ou que soit restaurée la Sainteté envers le Seigneur. Nul ne disait :

" Où est Dieu ?

Où est l'évidence de Sa Présence, de Sa Puissance, de Son Action ? "

 

Les pasteurs péchaient devant leurs idoles tout comme le faisait le peuple d'Israël. Ils prêchaient sans avoir de message de la part de Dieu, et leur cœur était loin du Seigneur. Leur cri n'était pas :
" Ainsi parle le Seigneur ! "

C'était plutôt une parole morte provenant d'un vase vide. Les hommes de Dieu qui sont collés à leur télévision finissent par devenir secs et vides, et leur vie de prière est presque détruite. La conséquence en est la mort spirituelle, tant dans la chaire que sur les bancs de l'église.

 

Jérémie a dit :

" Mon Peuple a changé sa Gloire

contre ce qui n'est d'aucun secours "

Jérémie 2, 11


L'onction a été changée contre une idole.

" Malgré cela, tu dis :

Oui, je suis innocente !

Certainement Sa Colère s'est détournée de moi !

Voici, Je vais contester avec toi,

parce que tu dis : je n'ai point péché ! "

Jérémie 2, 35



Il y a des ministères qui peuvent gaspiller des heures à regarder des visions de l'enfer et qui disent quand même à Dieu :

" Je suis innocente, je n'ai point péché ".

Je sais de quoi je parle parce que je me suis dit ces mêmes choses, ainsi qu'à Dieu, pendant des années.

" Il n'y a pas de péché là-dedans.

Ça ne cause aucun tort.

Dieu n'est pas fâché.

Cela ne procure qu'un peu de détente, un changement de rythme.


Le fait de passer des heures à regarder les sports - une autre idole pour beaucoup _ et de voler ainsi à Dieu du temps précieux nous fait perdre notre vision et éloigne de nous la Gloire de Dieu. Il n'est alors guère étonnant de constater qu'un si grand nombre de nos églises soient mortes et enterrées, coupées de leurs racines.

 

Nous sommes exactement comme les enfants d'Israël : entêtés, obstinés, résolus à nous adonner aux péchés des païens. Jérémie a écrit :

" Voici Je mettrai devant ce peuple

des pierres d'achoppement,

contre lesquelles se heurteront ensemble pères et fils "

Jérémie 6, 21


Satan nous a trompés en nous faisant croire que la télévision n'était qu'une distraction, et non une abomination.

 

L'une des plus graves malédictions de cette idole est que nous avons perdu de vue l'urgence de nous préparer pour le Retour de Christ et pour le Jugement imminent. Nous avons tellement ri avec Lucy (personnage principal d'une comédie télévisée populaire aux États-Unis) qu'il nous est difficile de garder notre sérieux devant la Réalité de notre entrée dans la Gloire et dans notre Foyer Céleste.
Nous rions alors que nous devrions être prosternés devant Dieu, le cœur brisé et l'esprit contrit. Nos rires nous engourdissent et nous rendent inconscients du jugement qui vient bientôt.

 

De nos jours, il est presqu'impossible de soulever une foule de chrétiens en prêchant l'imminence du retour de Jésus. Même les avertissements concernant la Colère finale de Dieu sont accueillis avec un grand " hum ". Toutes les visions de terreur, de violence, de troubles et de tragédies que nous avons vues en abondance à la télévision ont eu l'effet d'un sédatif sur nous. La Fin du monde et les Jugements de Dieu sur le pécheur ne sont qu'une autre image d'horreur. Plus rien ne nous semble réel parce que la télévision a transformé la vie en un grand rêve sur vidéo.

 

Dieu a besoin de quelques prophètes intrépides pour nous ramener à la réalité. La vie n'est pas une autre série télévisée, et le jugement imminent de notre nation est tout ce qu'il y a de plus réel.



" Sonne la Trompette et Avertis Mon Peuple " chapitre 3

David Wilkerson

Ressource La Sentinelle de Néhémie

 

 


Rédigé par Le Ministère de l'Allliance

Publié dans #Savoir se laisser avertir !

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article