20. La Promesse du Père : une Nouvelle Puissance

Publié le 29 Septembre 2019

Chapitre XX

LA PROMESSE DU PÈRE : UNE NOUVELLE PUISSANCE

 

" Car le Royaume de Dieu ne consiste pas
en Paroles,
mais en Puissance."

 1 Corinthiens 4, 20
 
 Il semble souvent que c'est la personne qui connaît le plus grand nombre de versets bibliques et qui sait le mieux expliquer ces versets qui est le prédicateur le plus populaire, ou le laïque le plus spirituel. Ce n'est pas ainsi que cela devrait être.
 
 Précisons tout de suite que je ne m'élève pas contre la Bible ; au contraire, en disant cela, je place cette précieuse Parole à l'endroit où elle brillera le plus. Si vous placez un chandelier sous une table, personne ne le verra ; si vous le placez contre votre œil, il vous brûlera. Il vous faut donc le mettre à sa place, au centre de la table, là où sa lumière éclairera toute la pièce.
 
  Si nous plaçons la Bible sous le lit, elle n'est pas à la bonne place. Si nous la plaçons au-dessus du Saint-Esprit, elle n'est pas non plus à la bonne place. Il est indispensable que nous la placions là où Dieu le veut. La Bible est le livre qui nous conduit à la vérité. Plus je lis les Écritures, plus j'ai soif des choses dont elles parlent.
 Le Saint Livre est un moyen, non pas une fin en lui-même. Je crois que beaucoup d'entre nous avons fait une idole des Écritures. Si les mages avaient adoré l'étoile au lieu de Jésus, ils auraient fabriqué une idole. L'étoile n'était qu'une aide pour les conduire à Jésus ; elle était l'ombre de la Réalité.

Il existe des éditions de la Bible avec des " aides ", sur les pages de garde :

"Si vous êtes triste, lisez le Psaume 23 ",
"Si vous êtes dans l'épreuve, lisez le Psaume 46. "

...Ministres de l'Ancienne Alliance !

  Nous donnons l'ombre de la Réalité ; Paul, quant à lui, donnait la Réalité dont parle l'ombre. Nous pouvons être ministres de l'ombre ou ministres de la Réalité. Si nous suivons l'ombre, nous parviendrons à la Réalité. Si nous suivons l'enseignement de la Bible, nous parviendrons à la Réalité.
 
Il faut que nous soyons les Ministres de l'Esprit.
Il faut que nous soyons les Ministres de la Réalité.
 
Si nous donnons un verset qui parle de la Paix, notre ministère apporte l'ombre. Si nous donnons la Paix elle-même, notre ministère apporte la Réalité. Et donner la Réalité est possible si nous suivons l'Esprit.

  Quand Jésus envoya les soixante-dix, Il leur dit

 " Dans quelque maison que vous entriez, dites d'abord :
Que la Paix soit sur cette maison !
Et s'il se trouve là un enfant de Paix,
votre Paix reposera sur lui ;
sinon elle reviendra à vous ! "

Luc 10, 5-6

 Les disciples ne donnaient pas de versets sur la Paix, mais ils donnaient la Paix elle-même.

 La Nouvelle Alliance, au lieu de parler de l'Amour, met l'Amour en action.
 
Le Fruit de l'Esprit
 - Amour, Joie, Paix, Patience, Bonté, Bienveillance, Fidélité, Douceur, Maîtrise de soi -
est bien plus que la Loi.

En fait, l'Amour est l'accomplissement de la Loi. Si vous avez l'Amour, vous avez le reste du Fruit aussi.
Le Fruit de l'Esprit est le Fruit de la nouvelle Alliance.
 
  Si nous ne faisons que parler de la Paix ou parler de l'Amour, si nous ne faisons que donner quelques versets des Écritures qui parlent de ces choses, notre ministère apporte l'ombre de la Paix et de l'Amour. Mais si nous donnons l'Amour, nous donnons la Réalité de ces choses.
 
  Voilà la différence entre l'Ancienne et la Nouvelle Alliance !

 La lettre est l'ombre de la Réalité ; l'Esprit est la Réalité.

  La Réalité, sous l'Ancienne Alliance, était derrière le Voile. Derrière le Voile se trouvait l'Arche de l'Alliance, dans laquelle il y avait la verge d'Aaron. La verge desséchée d'Aaron qui fleurit et porta du fruit, représente le rétablissement de l'Autorité de la Nouvelle Alliance. C'est cette Loi incorporée dont j'ai déjà parlé.
 
  " Ne pas toucher ! Peinture fraîche ! "

Ça, c'est la Loi, mais nous ne pouvons résister à la toucher !
 La Loi dit

 " Ne laissez pas traîner vos vieux papiers "

mais nous les laissons traîner quand même. La Loi est bonne, mais elle ne peut nous empêcher de faire ce que nous ne devrions pas faire.
  Mais le Saint Esprit nous rend capable d'accomplir la Loi de la Nouvelle Alliance :

 Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ.
En effet, la Loi de l'Esprit de Vie en Christ-Jésus,
 m'a libéré de la Loi du péché et de la mort.
Car
- chose impossible à la Loi, parce que la chair la rendait sans force -
Dieu, en envoyant à cause du péché Son Propre Fils
dans une chair semblable à celle du péché,
a condamné le péché dans la  chair ;
 et cela,
pour que la *justice prescrite par la Loi soit accomplie en  nous,
qui marchons, non selon la chair, mais selon l'Esprit.

                                                                Romain 8, 14

  Voila la Nouvelle Alliance !

  C'est à vous de décider si vous voulez continuer à vivre sous l'Ancienne Alliance. Mais nous vivons aujourd'hui à une époque où le Saint-Esprit est en train de rétablir l'Autorité de la Nouvelle Alliance. Christ redevient le Chef de l'Église. Il n'a jamais cessé d'être le Chef, mais c'est nous qui n'avons pas toujours été rattachés à Lui en tant que Chef.
La louange est restaurée.
L'adoration est restaurée.
Les dons de l'Esprit sont restaurés.
Mais la chose la plus importante qui soit restaurée en ces jours, est la Promesse du Père dans sa Plénitude : la Nouvelle Alliance.
  Aucune hérésie n'est prêchée par ceux qui sont conduits par l'Esprit. Les hérésies sont formées par ceux qui étudient les Écritures et en font un emploi abusif.
 Regardez combien de doctrines différentes existent aujourd'hui, se réclamant toutes de l'Écriture -Mormons, Adventistes, Pentecôtistes, Réformés, Baptistes. Presque chaque année nous entendons parler d'une nouvelle doctrine qui a été lancée - toutes à base des Écritures.
  Mais l'Écriture en elle-même n'est pas dangereuse. Je crois à l'emploi de l'Écriture. Mais cet enseignement pourrait paraître dangereux à certains : la Nouvelle Alliance, c'est l'Esprit ; l'Ancienne Alliance, c'est la Lettre Écrite.
  Il est nécessaire que nous proclamions la Parole de l'Esprit de Vie, et non seulement que nous rappelions la Parole Écrite. La Parole s'accomplit par la Vie que l’Esprit met en nous. Jésus a dit
" Celui qui croit en Moi,
 des fleuves d'eau vive couleront de son sein,
comme le dit l'Écriture.
Il dit cela de l'Esprit..."
Jean 7, 38
 
  C'est cela la Promesse du Père. Une Source de Vie qui jaillit du dedans, et non pas en lisant et en essayant d'accomplir les Écritures.
 
C'est une chose que d'être à la recherche d'un verre d’eau ; c'en est une autre que d'avoir des fleuves d'eau vive qui coulent au-dedans de nous.
 
  La Plénitude de la Promesse du Père est tellement plus que le " petit " Baptême dans le Saint- Esprit que nous avons hérité de nos chers frères pentecôtistes, (dont je suis). Aux premiers jours de ce siècle, le Saint Esprit a de nouveau commencé à agir dans l'Église et les Pentecôtistes se sont rassemblés pour formuler une déclaration de foi. Ils ont institutionnalisé une expérience qui commençait tout juste à être restaurée dans l'Église. Ils ont dit à peu près ceci (en se référant à Son Église) :
" Nous croyons au Baptême dans le Saint-Esprit selon Actes 2, 4. "

Si on ne croit qu'en Actes 2, 4, on ne recevra qu'Actes 2,4.
Et Actes 2, 42,43,44,45,46 et 4, 31,32,33,34,35 et tous les autres ?
Qu'en est-il du partage, de la vente de ses biens, etc. ?
On n'entend pas beaucoup parler de ces versets-là.
Voilà le problème.

   " Pourquoi "

me suis-je demandé

" as-tu pendant tant d'années déclaré
'Je crois en Actes 2, 4'
et non pas
'Je crois en l'Écriture, de la Genèse à l'Apocalypse' ? "

  Alors si vous avez une telle déclaration de foi, lisez Actes 2, 4 et puis mettez :

" Je crois au Baptême dans le Saint-Esprit
 selon les Écritures de la Genèse à l'Apocalypse ! "

Actes 2, 4 n'est qu'une toute petite partie de la Promesse du Père.

  On ne peut nier que Dieu se soit servi de l'Église Pentecôtiste au cours de ce siècle. On ne peut nier que ce soit la dénomination qui progresse le plus dans toute l'Amérique Latine. Elle a remis en lumière quelque chose qui avait été caché depuis des années. L'église Pentecôtiste souligne le fait que les dons de l'Esprit sont à la disposition de l'Église d'aujourd'hui.
 
  Mais ce qui est triste est qu'une personne, créant une dénomination autour d'une doctrine, perde les autres doctrines. Parce que la Vérité est en Jésus et dans l'Église toute entière, et non pas uniquement dans un seul secteur de l'Église.
  Jésus donne à chaque conducteur de l'Église un morceau du puzzle. Si chacun de nous venait avec son morceau de puzzle, nous pourrions reconstituer la totalité de l'Image. Mais celui qui reçoit une expérience et en fait une dénomination, emprunte le mauvais chemin.
  L'Église Catholique a commis une erreur en chassant Martin Luther. S'il avait été entendu, l'Église Catholique toute entière aurait été renouvelée. Combien de fils, fidèles à la mère Église, ont été rejetés parce qu'ils ne pouvaient pas être d'accord avec elle ?
  Mais nous, évangéliques, nous faisons la même chose. Nous comptons uniquement ceux qui pensent comme nous. Mais, écoutez-moi : si l'Église Pentecôtiste avait répandu l'Amour comme elle a répandu le parler en langues, l'histoire du monde au cours de ce siècle aurait été différente. Si l'Église Pentecôtiste, avec le succès qu'elle a eu, en particulier dans le Tiers Monde, avait mis l'accent qu'elle place sur le parler en langues sur le fruit de l'Esprit selon Galates 5, 22,23, le monde entier en aurait été transformé.
  Nous avons commencé avec l'Esprit mais nous avons fini avec la lettre, et nous nous sommes battus.
 
  Alors, qu'est-ce que le " petit " Baptême dans le Saint Esprit en comparaison de la Promesse du Père ? Nous adorons le Seigneur en langues ; c'est bien ! Mais ce n'est pas encore la Promesse du Père.
  L'expérience que nous avons eue est comme si on entrait dans le Fleuve jusqu'aux chevilles.

Bien sûr, ceux qui ont vécu dans le désert - altérés, assoiffés pendant des années et des années - ont l'impression que c'est la plénitude quand ils mettent les pieds dans l'eau.

 Mais ils s'arrêtent là. Quand nous disons à nos enfants

 " Allons à la Rivière ! "

nous entendons les Berges.
Mais quand Dieu dit

 "Allons à la Rivière "

 Il entend la Rivière elle-même.

 Parfois un évangéliste vient et fait des remous dans cette eau. Nous en sommes tous éclaboussés et nous crions

" Le réveil ! Le réveil ! "

Puis il s'en va, et nous en sommes toujours avec de l'eau jusqu'aux chevilles.
Nous avons fait un grand nombre d'expériences semblables.

Mais maintenant, nous devons entrer dans la Rivière jusqu'à perdre pieds, jusqu'à ce que nous soyons emportés par le Courant. Le Fleuve de Dieu nous entraîne parce qu'il va où Dieu va. Aujourd'hui, c'est nous qui, de bien des manières, dirigeons l'Esprit, parce que nous avons encore pieds, ce qui nous permet d'aller où nous le voulons. Mais quand nous nous laisserons emporter, le Fleuve nous entraînera où Il veut.
 
  Ce Fleuve est la Nouvelle Alliance !
 

  Dans la Bible, il n'y a qu'Une Promesse - le Fleuve de la Promesse du Père, le Saint-Esprit.

Toutes les autres promesses en sont les affluents. Mais, Dieu soit loué, si nous sommes fidèles dans le " petit " Baptême dans l'Esprit, Dieu nous accordera une pleine immersion dans Son Esprit qui donne la Vie.

Rédigé par Le Ministère de l'Allliance

Publié dans #Le Royaume de Dieu

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article