La Vie de Jéroboam I

Publié le 20 Mars 2008

JÉROBOAM, UN AVERTISSEMENT POUR NOUS...



undefined

LA VIE DE JÉROBOAM... I


relatée dans la BIBLE - version Segond



Premier Livre des Rois - Chapitre 11


Le roi Salomon aima beaucoup de femmes étrangères, outre la fille de Pharaon : des Moabites, des Ammonites, des Édomites, des Sidoniennes, des Héthiennes, appartenant aux nations dont l’Éternel avait dit aux enfants d’Israël : « Vous n’irez point chez elles, et elles ne viendront point chez vous ; elles tourneraient certainement vos cœurs du côté de leurs dieux ! »


Ce fut à ces nations que s’attacha Salomon, entraîné par l’amour.

Il eut sept cents princesses pour femmes et trois cents concubines ; et ses femmes détournèrent son cœur. A l’époque de la vieillesse de Salomon, ses femmes inclinèrent son cœur vers d’autres dieux ; et son cœur ne fut point tout entier à l’Éternel, son Dieu, comme l’avait été le cœur de David, son père.


Salomon alla
 - après Astarté, divinité des Sidoniens,
 - et après Milcom, l’abomination des Ammonites.

Et Salomon fit ce qui est mal aux yeux de l’Éternel, et il ne suivit point pleinement l’Éternel, comme David, son père.


Alors Salomon bâtit sur la montagne qui est en face de Jérusalem un haut-lieu

 - pour Kemosch, l’abomination de Moab,
 - et pour Moloc, l’abomination des fils d’Ammon.
 

Et il fit ainsi pour toutes ses femmes étrangères, qui offraient des parfums et des sacrifices à leurs dieux.

 

L’Éternel fut irrité contre Salomon, parce qu’il avait détourné son cœur de l’Éternel, le Dieu d’Israël, qui lui était apparu deux fois.


Il lui avait à cet égard défendu d’aller après d’autres dieux ; mais Salomon n’observa point les ordres de l’Éternel.



Et l’Éternel dit à Salomon :
« Puisque tu as agi de la sorte, et que tu n’as point observé mon Alliance et mes lois que Je t’avais prescrites, Je déchirerai le royaume de dessus toi et Je le donnerai à ton serviteur.

Seulement, Je ne le ferai point pendant ta vie, à cause de David, ton père. C’est de la main de ton fils que Je l’arracherai.

Je n’arracherai cependant pas tout le royaume ; Je laisserai une tribu à ton fils, à cause de David, Mon serviteur, et à cause de Jérusalem, que J’ai choisie.


L’Éternel suscita un ennemi à Salomon : Hadad, l’Édomite, de la race royale d’Édom.


Dans le temps où David battit Édom, Joab, chef de l’armée, étant monté pour enterrer les morts, tua tous les mâles qui étaient en Édom ; il y resta six mois avec tout Israël, jusqu’à ce qu’il en eût exterminé tous les mâles.
Ce fut alors qu’Hadad prit la fuite avec des Édomites, serviteurs de son père, pour se rendre en Égypte. Hadad était encore un jeune garçon.


Partis de Madian, ils allèrent à Paran, prirent avec eux des hommes de Paran, et arrivèrent en Égypte auprès de Pharaon, roi d’Égypte, Pharaon donna une maison à Hadad, pourvut à sa subsistance, et lui accorda des terres.

Hadad trouva grâce aux yeux de Pharaon, à tel point que Pharaon lui donna pour femme la sœur de sa femme, la sœur de la reine Thachpenès.


La sœur de Thachpenès lui enfanta son fils Guenubath. Thachpenès le sevra dans la maison de Pharaon ; et Guenubath fut dans la maison de Pharaon, au milieu des enfants de Pharaon.

Lorsque Hadad apprit en Égypte que David était couché avec ses pères, et que Joab, chef de l’armée, était mort, il dit à Pharaon : « Laisse-moi aller dans mon pays ! »

Et Pharaon lui dit : « Que te manque-t-il auprès de moi, pour que tu désires aller dans ton pays ? »


Il répondit : « Rien, mais laisse-moi partir ! »

Dieu suscita un autre ennemi à Salomon : Rezon, fils d’Éliada, qui s’était enfui de chez son maître Hadadézer, roi de Tsoba.

Il avait rassemblé des gens auprès de lui, et il était chef de bande, lorsque David massacra les troupes de son maître. Ils allèrent à Damas, et s’y établirent, et ils régnèrent à Damas.

Il fut un ennemi d’Israël pendant toute la vie de Salomon, en même temps qu’Hadad lui faisait du mal, et il avait Israël en aversion. Il régna sur la Syrie.


Jéroboam aussi, serviteur de Salomon, leva la main contre le roi. Il était fils de Nebath, Éphratien de Tseréda, et il avait pour mère une veuve nommée Tserua.

Voici à quelle occasion il leva la main contre le roi. Salomon bâtissait Millo, et fermait la brèche de la cité de David, son père.

Jéroboam était fort et vaillant ; et Salomon, ayant vu ce jeune homme à l’oeuvre, lui donna la surveillance de tous les gens de corvée de la maison de Joseph.

Dans ce temps-là, Jéroboam, étant sorti de Jérusalem, fut rencontré en chemin par le prophète Achija de Silo revêtu d’un manteau neuf. Ils étaient tous deux seuls dans les champs.

Achija saisit le manteau neuf qu’il avait sur lui, le déchira en douze morceaux, et dit à Jéroboam :

« Prends pour toi dix morceaux !!
Car ainsi parle l’Éternel, le Dieu d’Israël :


Voici, Je vais arracher le royaume de la main de Salomon, et Je te donnerai dix tribus.
Mais il aura une tribu, à cause de Mon serviteur David, et à cause de Jérusalem, la ville que J’ai choisie sur toutes les tribus d’Israël.

Et cela, parce qu’ils M’ont abandonné, et se sont prosternés
- devant Astarté, divinité des Sidoniens,
- devant Kemosch, dieu de Moab,
- et devant Milcom, dieu des fils d’Ammon,
- et parce qu’ils n’ont point marché dans mes voies pour faire ce qui est droit à mes yeux et pour observer mes lois et Mes Ordonnances, comme l’a fait David, père de Salomon.


Je n’ôterai pas de sa main tout le royaume, car Je le maintiendrai prince tout le temps de sa vie, à cause de David, Mon serviteur, que J’ai choisi, et qui a observé mes commandements et mes lois.

Mais J’ôterai le royaume de la main de son fils, et Je t’en donnerai dix tribus ;

Je laisserai une tribu à son fils, afin que David, Mon serviteur, ait toujours une lampe devant Moi à Jérusalem, la ville que J’ai choisie pour y mettre Mon Nom.


Je te prendrai,
et tu régneras sur tout ce que ton âme désirera,
tu seras roi d’Israël !


Si tu obéis à tout ce que Je t’ordonnerai,
si tu marches dans Mes Voies
et si tu fais ce qui est droit à Mes Yeux,
en observant Mes Lois et Mes Commandements,
comme l’a fait David, Mon serviteur,
Je serai avec toi
Je te bâtirai une maison stable,
comme J’en ai bâti une à David,
et Je te donnerai Israël.

J’humilierai par là la postérité de David,
mais ce ne sera pas pour toujours. »

Salomon chercha à faire mourir Jéroboam.


Et Jéroboam se leva et s’enfuit en Égypte auprès de Schischak, roi d’Égypte ; il demeura en Égypte jusqu’à la mort de Salomon.

Le reste des actions de Salomon, tout ce qu’il a fait, et sa sagesse, cela n’est-il pas écrit dans le livre des actes de Salomon ?

Salomon régna quarante ans à Jérusalem sur tout Israël. Puis Salomon se coucha avec ses pères, et il fut enterré dans la ville de David, son père. Roboam, son fils, régna à sa place.



undefined

 

______________
_______
___




Premier Livre des Rois - Chapitre 12



Roboam se rendit à Sichem, car tout Israël était venu à Sichem pour le faire roi.

Lorsque Jéroboam, fils de Nebath, eut des nouvelles, il était encore en Égypte, où il s’était enfui loin du roi Salomon, et c’était en Égypte qu’il demeurait.
On l’envoya appeler.

Alors Jéroboam et toute l’assemblée d’Israël vinrent à Roboam et lui parlèrent ainsi :
« Ton père a rendu notre joug dur ; toi maintenant, allège cette rude servitude et le joug pesant que nous a imposé ton père. Et nous te servirons. »

Il leur dit :
« Allez, et revenez vers moi dans trois jours. »

Et le peuple s’en alla.


Le roi Roboam consulta les vieillards qui avaient été auprès de Salomon, son père, pendant sa vie, et il dit :
« Que conseillez-vous de répondre à ce peuple ? »

Et voici ce qu’ils lui dirent :
« Si aujourd’hui tu rends service à ce peuple, si tu leur cèdes, et si tu leur réponds par des paroles bienveillantes, ils seront pour toujours tes serviteurs.»


Mais Roboam laissa le conseil que lui donnaient les vieillards, et il consulta les jeunes gens qui avaient grandi avec lui et qui l’entouraient.

Il leur dit :
« Que conseillez-vous de répondre à ce peuple qui me tient ce langage : Allège le joug que nous a imposé ton père ? »

Et voici ce que lui dirent les jeunes gens qui avaient grandi avec lui :
« Tu parleras ainsi à ce peuple qui t’a tenu ce langage : Ton père a rendu notre joug pesant, et toi, allège-le-nous ! tu leur parleras ainsi : Mon petit doigt est plus gros que les reins de mon père.
Maintenant, mon père vous a chargés d’un joug pesant, et moi je vous le rendrai plus pesant ; mon père vous a châtiés avec des fouets, et moi je vous châtierai avec des scorpions !! »

Jéroboam et tout le peuple vinrent à Roboam le troisième jour, suivant ce qu’avait dit le roi « Revenez vers moi dans trois jours ! »

Le roi répondit durement au peuple. Il laissa le conseil que lui avaient donné les vieillards, et il leur parla ainsi d’après le conseil des jeunes gens :

« Mon père a rendu votre joug pesant,
et moi je vous le rendrai plus pesant ;
mon père vous a châtiés avec des fouets,
et moi je vous châtierai avec des scorpions. »

Ainsi le roi n’écouta point le peuple ; car cela fut dirigé par l’Éternel, en vue de l’accomplissement de la parole que l’Éternel avait dite par Achija de Silo à Jéroboam, fils de Nebath.

Lorsque tout Israël vit que le roi ne l’écoutait pas, le peuple répondit au roi :


« Quelle part avons-nous avec David ?
Nous n’avons point d’héritage avec le fils d’Isaï !
A tes tentes, Israël !
Maintenant, pourvois à ta maison, David ! »


Et Israël s’en alla dans ses tentes.

Les enfants d’Israël qui habitaient les villes de Juda furent les seuls sur qui régna Roboam.

Alors le roi Roboam envoya Adoram, qui était préposé aux impôts. Mais Adoram fut lapidé par tout Israël, et il mourut.
Et le roi Roboam se hâta de monter sur un char, pour s’enfuir à Jérusalem.

C’est ainsi qu’Israël s’est détaché de la maison de David jusqu’à ce jour.


Tout Israël ayant appris que Jéroboam était de retour,
ils l’envoyèrent appeler dans l’assemblée, et ils le firent roi sur tout Israël.

La tribu de Juda fut la seule qui suivit la maison de David.


Roboam, arrivé à Jérusalem, rassembla toute la maison de Juda et la tribu de Benjamin, cent quatre-vingt mille hommes d’élite propres à la guerre, pour qu’ils combattissent contre la maison d’Israël afin de la ramener sous la domination de Roboam, fils de Salomon.

Mais la Parole de Dieu fut ainsi adressée à Schemaeja, homme de Dieu :

« Parle à Roboam, fils de Salomon, roi de Juda, et à toute la maison de Juda et de Benjamin, et au reste du peuple. Et dis-leur : Ainsi parle l’Éternel !
Ne montez point, et ne faites pas la guerre à vos frères, les enfants d’Israël !
Que chacun de vous retourne dans sa maison, car c’est de par Moi que cette chose est arrivée ! »


Ils obéirent à la Parole de l’Éternel, et ils s’en retournèrent, selon la Parole de l’Éternel.

Jéroboam bâtit Sichem sur la montagne d’Éphraïm, et il y demeura ; puis il en sortit, et bâtit Penuel.




Jéroboam dit en son cœur :

« Le royaume pourrait bien maintenant
retourner à la maison de David ! »

« Si ce peuple monte à Jérusalem
pour faire des sacrifices dans la maison de l’Éternel,
le cœur de ce peuple retournera à son seigneur,
à Roboam, roi de Juda,
et ils me tueront et retourneront à Roboam, roi de Juda ! »


Après s’être consulté,
le roi fit deux veaux d’or, et il dit au peuple :
« Assez longtemps vous êtes montés à Jérusalem...
Israël !
Voici ton Dieu Qui t’a fait sortir du pays d’Égypte ! »


undefined

 
Il plaça l’un de ces veaux à Béthel,
et il mit l’autre à Dan.
Ce fut là une occasion de péché.
Le peuple alla devant l’un des veaux jusqu’à Dan.

Jéroboam fit une Maison de Hauts-Lieux,
et il créa des sacrificateurs pris parmi tout le peuple
et n’appartenant point aux fils de Lévi.

Il établit une fête au huitième mois,
le quinzième jour du mois,
comme la Fête qui se célébrait en Juda,
et il offrit des sacrifices sur l’autel.

Voici ce qu’il fit à Béthel afin que l’on sacrifiât aux veaux qu’il avait faits.
 Il plaça à Béthel les prêtres des Hauts-Lieux
qu’il avait élevés.


Et il monta sur l’autel qu’il avait fait à Béthel,
le quinzième jour du huitième mois,
mois qu’il avait choisi de son gré.

Il fit une fête pour les enfants d’Israël,
et il monta sur l’autel pour brûler des parfums.


undefined

__________________________
_______________
___________


Premier livre des Rois - Chapitre 13


Voici, un Homme de Dieu arriva de Juda à Béthel, par la Parole de l’Éternel, pendant que Jéroboam se tenait à l’autel pour brûler des parfums.

Il cria contre l’autel, par la Parole de l’Éternel, et il dit :

« Autel ! Autel ! Ainsi parle l’Éternel ! Voici,

- il naîtra un fils à la maison de David ;
- son nom sera Josias ;
- il immolera sur toi les prêtres des Hauts-Lieux qui brûlent sur toi des parfums,
- et l’on brûlera sur toi des ossements d’hommes !


Et le même jour il donna un signe, en disant :

« C’est ici le Signe que l’Éternel a parlé : Voici, l’autel se fendra, et la cendre qui est dessus sera répandue ! »



Lorsque le roi entendit la Parole que l’Homme de Dieu avait criée contre l’autel de Béthel, il avança la main de dessus l’autel, en disant :

« Saisissez le ! »

Et la main
que Jéroboam avait étendue contre lui
devint sèche,
et il ne put la ramener à soi.

 L’autel se fendit,
et la cendre qui était dessus fut répandue,
selon le signe qu’avait donné l’homme de Dieu,
par la Parole de l’Éternel.



Alors le roi prit la parole, et dit à l’Homme de Dieu :

« Implore l’Éternel, ton Dieu, et prie pour moi, afin que je puisse retirer ma main ! »

L’Homme de Dieu implora l’Éternel, et le roi put retirer sa main, qui fut comme auparavant.

Le roi dit à l’Homme de Dieu :
« Entre avec moi dans la maison, tu prendras quelque nourriture, et je te donnerai un présent.

L’Homme de Dieu dit au roi :
« Quand tu me donnerais la moitié de ta maison, je n’entrerais pas avec toi. Je ne mangerai point de pain, et je ne boirai point d’eau dans ce lieu-ci ; car cet ordre m’a été donné, par la Parole de l’Éternel : Tu ne mangeras point de pain et tu ne boiras point d’eau, et tu ne prendras pas à ton retour le chemin par lequel tu seras allé ! »

Et il s’en alla par un autre chemin, il ne prit pas à son retour le chemin par lequel il était venu à Béthel.


(...)

Après cet évènement, Jéroboam ne se détourna point de sa mauvaise voie.


Il créa de nouveau des prêtres des Hauts-Lieux
pris parmi tout le peuple ;
quiconque en avait le désir,
il le consacrait prêtre des Hauts-Lieux.


Ce fut là une occasion de péché pour la maison de Jéroboam, et c’est pour cela qu’elle a été exterminée et détruite de dessus la face de la terre.

BoeufCouch-.jpg





___________________________
___________________
__________




Premier Livre des Rois - Chapitre 14



Dans ce temps-là, Abija, fils de Jéroboam, devint malade.

Et Jéroboam dit à sa femme :
« Lève-toi, je te prie, et déguise-toi pour qu’on ne sache pas que tu es la femme de Jéroboam, et va à Silo. Voici, là est Achija, le prophète ; c’est lui qui m’a dit que je serais roi de ce peuple.

Prends avec toi dix pains, des gâteaux et un vase de miel, et entre chez lui ; il te dira ce qui arrivera à l’enfant. »

La femme de Jéroboam fit ainsi ; elle se leva, alla à Silo, et entra dans la maison d’Achija. Achija ne pouvait plus voir, car il avait les yeux fixes par suite de la vieillesse.

L’Éternel avait dit à Achija :
«La femme de Jéroboam va venir te consulter au sujet de son fils, parce qu’il est malade. Tu lui parleras de telle et de telle manière. Quand elle arrivera, elle se donnera pour une autre.

Lorsque Achija entendit le bruit de ses pas, au moment où elle franchissait la porte, il dit :
« Entre, femme de Jéroboam !
Pourquoi veux-tu te donner pour une autre ?
Je suis chargé de t’annoncer des choses dures !

Va, dis à Jéroboam : Ainsi parle l’Éternel, le Dieu d’Israël !

- Je t’ai élevé du milieu du peuple, je t’ai établi chef de mon peuple d’Israël !

- J’ai arraché le royaume de la maison de David et Je te l’ai donné !
Et tu n’as pas été comme Mon serviteur David, qui a observé Mes commandements et qui a marché après Moi de tout son cœur, ne faisant que ce qui est droit à Mes yeux...

- Tu as agi plus mal que tous ceux qui ont été avant toi,-
tu es allé te faire d’autres dieux, et des images de fonte pour M’irriter,

- et tu M’as rejeté derrière ton dos !!



Voilà pourquoi Je vais faire venir le malheur
sur la maison de Jéroboam :

- J’exterminerai quiconque appartient à Jéroboam, celui qui est esclave et celui qui est libre en Israël,

- et Je balaierai la maison de Jéroboam comme on balaie les ordures, jusqu’à ce qu’elle ait disparu.

- Celui de la maison de Jéroboam qui mourra dans la ville sera mangé par les chiens,

- et celui qui mourra dans les champs sera mangé par les oiseaux du ciel.

Car l’Éternel a parlé !
Et toi, lève-toi, va dans ta maison !


- Dès que tes pieds entreront dans la ville, l’enfant mourra !
- Tout Israël le pleurera,
- et on l’enterrera ; car il est le seul de la maison de Jéroboam qui sera mis dans un sépulcre, parce qu’il est le seul de la maison de Jéroboam en qui se soit trouvé quelque chose de bon devant l’Éternel, le Dieu d’Israël.


L’Éternel établira sur Israël
un roi
qui exterminera
la Maison de Jéroboam ce jour-là !


Et n’est-ce pas déjà ce qui arrive ?

- L’Éternel frappera Israël, et il en sera de lui comme du roseau qui est agité dans les eaux.
- Il arrachera Israël de ce bon pays qu’Il avait donné à leurs pères
- et Il les dispersera de l’autre côté du fleuve, parce qu’ils se sont fait des idoles, irritant l’Éternel.
- Il livrera Israël


à cause des péchés
que Jéroboam a commis

et qu’il a fait commettre à Israël !

La femme de Jéroboam se leva, et partit.

Elle arriva à Thirtsa ; et, comme elle atteignait le seuil de la maison, l’enfant mourut.

On l’enterra, et tout Israël le pleura, selon la parole que l’Éternel avait dite par son serviteur Achija, le prophète.

Le reste des actions de Jéroboam, comment il fit la guerre et comment il régna, cela est écrit dans le livre des Chroniques des rois d’Israël.

Jéroboam régna vingt-deux ans, puis il se coucha avec ses pères.

Et Nadab, son fils, régna à sa place.



undefined



















_______________________________

______________________
____________


Rédigé par Le Ministère de l'Allliance

Publié dans #Savoir se laisser avertir !

Repost 0
Commenter cet article